Menu



Faits Divers

Agression à Montagne-Blanche : un caporal dénonce une intervention politique


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Mai 2021



Ce n’est pas tous les jours qu’un policier a le courage de dénoncer une intervention politique. Dans le cadre de l’agression de trois policiers à Montagne-Blanche, il y a eu plusieurs suspects qui ont été arrêtés. Mais apparemment, des VIP seraient intervenues pour demander, d’abord, que les suspects soient relâchés et, ensuite, que l’affaire soit étouffée.

Ce n’est pas la presse qui le dit, mais un caporal qui a consigné une entrée au poste de police mercredi. Il a évoqué des pressions venant de plusieurs VIP pour que les suspects soient libérés sous caution. A-t-il donné des noms ? Difficile de dire à ce stade. Néanmoins, on parle de membres du gouvernement.

Selon le caporal, cette situation crée un climat malsain au poste de police de Montagne-Blanche. Le caporal soutient qu’il est intolérable d’agir de la sorte car on démotive des policiers dans l’exercice de leurs fonctions. Il rappelle que les trois policiers blessés ont obtenu 20 jours de congé maladie. Quant aux suspects, ils avaient été libérés sur parole afin de ne pas avoir à passer la nuit en détention.

Vendredi 28 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.