Politique

Agenda politique : reprise des travaux parlementaires ce mardi

Mardi 24 Septembre 2019

Ce mardi 24 septembre à l’Assemblée nationale, le Premier ministre fera face aux questions parlementaires de l'opposition :


Reza Uteem interpellera Pravind Jugnauth concernant les commissions allégués des fournisseurs de Mauritius Duty Free Paradise, puis le ministre mentor dans l'affaire Bet 365 et l'enquête de Ravi Yeerigadoo. En enfin Nando Bodha, aura droit à une série de questions sur les enquêtes à propos des fausses cartes grises.

Le député travailliste demandera la date de la retraire du Commissaire de police, Mario Nobin. En mai dernier, le chef de la police avait précisé qu’il comptait prendre sa retraite en septembre, à l’échéance prévue. 

Franco Quirin du MMM demandera au Premier ministre de préciser avec l'aide de la la Gambling Regulatory Authority (GRA) le nombre de points de vente de SMS Pariaz à Maurice et à Rodrigues de l’homme d’affaires Jean-Michel Lee Shim, principal bailleur de fond du MSM.

Le député de Beau-Bassin/Petite Rivière, Rajesh Bhagwan demandera au Premier ministre des informations à la CyberCité, Ebène auprès de la Landscope (Mauritius) Ltd concernant les places de  parkings et une nouvelle zone réservée aux marchands.

Le député rouge Osman Mahomed, interpellera Nando Bodha sur Metro Express et la gestion du trafic à la rue St-Jean, Quatre-Bornes, pendant la durée des travaux ; sur les futures dessertes du métro léger ainsi que la couverture d’assurance des passagers en cas d’accidents graves.

Le député de GRNO/Port Louis Ouest, Patrice Armance demandera au Premier ministre des renseignements sur le problème d’inondations à La Fourche Lane, à Richelieu, à Petite Rivière. Et des informations sur la construction de drains et d’autres  aménités par la NDU.

Le député de Mahébourg/Plaine Magnien, Thierry Henry interrogera le Premier ministre, sur le problème des inondations à la Cité Paul Langlois, à la Plaine Magnien, depuis 2017 à ce jour. Il lui demandera d’indiquer les mesures prises par la NDU par rapport à ce problème. 

Rédigé par E. Moris le Mardi 24 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.