Menu



Société

Affaire Mike Brasse : l'avocat de Mario Nobin reporte le rendez-vous aux Casernes centrales


Rédigé par E. Moris le Mercredi 9 Décembre 2020



Cela lui fera sans doute bizarre de retourner aux Lines Barracks dans ces conditions. De plus, contrairement à la première fois où sa version avait été prise, il n’est pas certain que ceux qui vont la consigner prendront des gants.

L’ancien commissaire de police Mario Nobin ne sera pas de retour aux Casernes centrales ce mercredi, mais demain. Comme un simple suspect et non comme le patron de la police. Son avocate ayant un emploi chargé. L'ancien commissaire de police devrait être interrogé dans l’affaire Mike Brasse, plus particulièrement sur les directives qu’il avait données en septembre 2016 à l’assistant-surintendant Boodhram du Passeport and Immigration Office pour octroyer un passeport à Mike Brasse. Ce dernier a été, quelques mois plus tard, après avoir récupéré son passements, été arrêté pour délit de drogue.

Lors de son arrestation, ce skipper avait 42,2 kilos d’héroïne en sa possession. La valeur était estimée à environ Rs 600 millions. Mike Brasse a déjà été condamné à huit ans de prison par la justice réunionnaise.

Rappelons que Mike Brasse devait se rendre à La Réunion pour récupérer son speed-boat l’Ilot Gabriel. Et sans surprise, ce serait ce bateau qui a été utilisé pour transporter de la drogue sur l’axe Madagascar-Réunion- Maurice. Effectivement, après l’intervention de Mario Nobin, Mike Brasse a pu voyager avec un « restricted passport » trois jours plus tard.

Notons que Mike Brasse est retourné à Maurice et c’est lors d’un autre déplacement, cette fois avec un passeport en bonne et due forme, qu’il a été arrêté.

 

Mercredi 9 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.