Menu



Politique

Affaire Angus Road : Pravind Jugnauth rattrapé par ses mensonges


Rédigé par E. Moris le Lundi 30 Novembre 2020



L'homme politique est-il nécessairement menteur ? Affirmer ce qu’on sait être faux, nier ou taire ce qu’on devrait dire, exagérer ou minorer une situation, cacher des informations constituent des mensonges. Et ceux qui s’y livrent sont des menteurs. Tout le monde ment. La seule différence, c'est que les hommes politiques sont sous les projecteurs, donc ça se voit plus. Cela étant, il est incontestable que certains sont plutôt des menteurs patentés.

Ce n'est pas pour rien qu'il est affublé entre autres du sobriquet de Pinocchio. Depuis son entrée en politique, Pravind Jugnauth traine qu'il s'en défende ou non, une réputation de "menteur".  

En conférence de presse vendredi dernier, jour du Black Friday dans le monde, Pravind Jugnauth s’est livré à un exercice de grande braderie : dire la vérité sur les dessous de l'acquisition de ses terrains à Angus Road, à Vacoas avec ses demi-vérités et ses petits mensonges. L'affaire Angus Road, depuis trois mois, soit depuis les révélations du leader du Reform Party Roshi Badhain, entraîne le gouvernement dans une nouvelle crise sans précédent depuis la manifestation de juillet dernier où des milliers de manifestants ont demandé au Premier ministre de "lev paké alé".

Le Premier ministre a apporté selon lui, sa vérité concernant les allégations portées à son encontre et sa famille.

Il a souligné que les reçus en circulation concernant l’acquisition d’un terrain à Angus Road à Vacoas, étaient faux et qu'ils ne comportaient aucun tampon. Le leader du MSM  s’est également attardé sur le reçu daté du 19 février 2002 et a indiqué qu’il n’était pas à Maurice à cette date. Il a déclaré avoir effectué ces paiements entre 1999 et 2000, alors que les documents en circulation sont datés à partir de  février 2002. Pravind Jugnauth a aussi déclaré avoir réglé la note auprès de BASE en désintéressant le tiers concerné, soit Loganaden Govinden, par l’acquisition des quelque 10,000 m2 en 2008. Il affirme que les Rs 20 millions versés par Govinden sur le compte de Paddy Rountree, CEO de BASE, sur une banque londonienne ont été compensés par lui entre 2008 et 2013.

Samedi face à la presse, pour Roshi Bhadain, il ne fait aucune doute que Pravind Jugnauth « veut noyer le poisson » dans l'affaire Angus Road.

Roshi Bhadain menace de loger une Private Prosecution contre Pravind Jugnauth si celui-ci ne démissionne pas comme Premier ministre (PM) ce lundi.  Au cas contraire, « le Premier ministre ira dans le box des accusés. »

Pour Roshi Bhadain, le PM a menti lorsqu'il a affirmé que c’est en 2008 qu’il a été mis au parfum de la volonté de Loganaden Govinden de vendre son terrain réservé à Angus Road, car selon ses dires, le couple Jugnauth avait déjà fait l’acquisition dudit terrain depuis juin 2004. 









 

Lundi 30 Novembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.