Menu

Faits Divers

Accident à Wooton : Un policier impliqué pour homicide involontaire toujours dans la nature, l'enquête suit son cours


Rédigé par E. Moris le Lundi 30 Mai 2022

Le 26 novembre 2019, le temps s'est arrêté le temps d'un instant à la suite du drame qui a coûté la vie à Rohit Gobin, un employé de la station-service d'Indian Oil à Wooton, à Curepipe. Les images d'une rare violence avaient ému tout le pays.



Un véhicule de police avait fait une sortie de route et terminé sa course contre un distributeur d’essence sur cette station. Cet habitant de Bois-Chéri âgé de 58 ans, était aux soins intensifs et placé sous respiration artificielle à l’unité des soins intensifs à l'hôpital Nehru de Rose-Belle après avoir été grièvement blessé, ainsi qu’un collègue. Il a rendu l'âme par la suite. L’autopsie pratiquée a attribué le décès de Rohit Gobin à de multiples blessures. Quant à son collègue, Daniel Lamarque, 58 ans et habitant d’Eau-Coulée, il a subi plusieurs fractures.

Homicide involontaire, coups et blessures par imprudence, conduite dangereuse et non-assistance à personne en danger. Ce sont les délits dont devait répondre le policier qui était au volant. Arrêté et entendu par des éléments du Central Criminal Investigation Department (CCID), il a été traduit en justice. Son collègue qui l’accompagnait risquait lui aussi d’être poursuivi pour non-assistance à personne en danger. Les deux autres policiers qui se sont présentés sur les lieux pour aider leurs collègues à prendre la fuite à bord d’une voiture privé, et ce, avant que les secours n’arrivent sur les lieux risquaient d’être inculpés de non-assistance à personne en danger. 

La police avait parlé de protocole à respecter lors de l'évacuation des policiers blessés. A ce jour, l'enquête suit son cours... Rappelons que le député et président du PTr avait écrit une lettre ouverte au Commissaire de police concernant l’accident fatal de Wooton ayant coûté la vie au pompiste Rohit Gobin. Pour lui, l’enquête « ne peut pas et ne doit pas prendre une éternité ». Car, dit-il, la population « des actions fortes et surtout  la transparence ». Et de préciser que les coupables, qu’ils soient policiers ou pas, doivent être poursuivis. La lettre est datée du 19 décembre 2019. 

Lundi 30 Mai 2022


1.Posté par pharma le 31/05/2022 04:29
La conduite à Maurice…..

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.