Economie

À peine nommé à la tête de la Maubank, Anoop Nilambar fait l’objet d’une enquête de la Banque centrale

Mercredi 19 Septembre 2018

À peine nommé à la tête de la Maubank, Anoop Nilambar fait l’objet d’une enquête de la Banque centrale
Il devait prendre ses fonctions comme Chief Executive Officer de la Maubank lundi prochain. Mais la nomination d’Anoop Nilambar pourrait être affectée par l’interdiction bancaire qui pèse sur lui jusqu’en 2020 en France. 

La Banque de Maurice prend l’affaire très au sérieux. À tel point qu’elle a décidé d’initier une enquête.

C’est ce qu’a confirmé Renganaden Padayachy, First Deputy Governor de la Banque centrale. Anoop Nilambar aurait émis un chèque sans provision de 1 000 euros le 10 mars 2015. Un délit qui, en France, conduit à cinq ans d’interdiction bancaire. 

Mais une question se pose. Est-ce que responsables de la nomination d’Anoop Nilambar étaient au courant de cette interdiction bancaire ? Si oui, pourquoi ont-ils estimé qu’Anoop Nilambar pouvait succéder à Sridhar Nagarajan. Si non, comment ont-ils pu passer à côté de cette information. 

En tout cas, la MauBank est très embarrassée par cette histoire. Cela, alors que la nomination d’un nouveau CEO devait justement permettre à l’institution d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 19 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.