Menu



Société

▶️ Metro Express: Arvin Boolell exige que le certificat de sécurité soit rendu public


Rédigé par E. Moris le Mercredi 18 Décembre 2019

Annoncé en fanfare, le Metro Express Limited devait rendre l'accès au grand public dès le 1er décembre, mais le certificat de fitness du Metro Express se faisait toujours attendre pour finaliser son entrée en opération.



Il a fallu 23 jours seulement à Metro Transit Solutions pour délivrer le certificat de sécurité à Metro Express Ltd. Alors que la firme embauchée initialement pour le faire, Ital Certifer, avait pris plusieurs mois mais n’avait toujours pas soumis le fameux certificat.

La firme italienne out, enter une firme singapourienne.

Alan Ganoo, nouveau ministre du Transport routier et sur rails, a confirmé,  en conférence de presse, que le contrat de Ital Certifer a été résilié et, après un exercice d’appel d’offres en urgence, un nouveau contrat a été alloué à Metro Transit Solutions le 23 novembre. Et le 16 décembre, cette firme a délivré le certificat de sécurité, sans quoi le Metro Express n’aurait pu démarrer des opérations « normales ».

Mais la question est : pourquoi Ital Certifer n’a pas délivré le fameux document ?

Le leader de l'opposition, Arvin Boolell se pose des questions quant à la résiliation du contrat avec Italcertifer. Et de se demander comment une firme singapourienne a pu émettre un certificat de sécurité dans un si bref délai.

Arvin Boolell réclame que le rapport du certificat de sécurité soit rendu public.

Il demande au gouvernement de révéler les raisons de la résiliation du contrat avec Italcertifer.

Combien a coûté le nouveau contrat délivré par la firme singapourienne ?

Pour rappel, le rapport de l’évaluateur indépendant de sécurité ITALCERTIFER était attendu depuis le 25 septembre, Alan Ganoo, ministre du Transport et du métro léger, a annoncé hier que le contrat a été annulé depuis le 15 novembre, avec un argument qui ne convainc pas : «Il était convenu qu’il y aurait des échanges d’informations entre la firme et le gouvernement mais cet engagement n’a pas été respecté. La décision a été prise après consultation avec le State Law Office.»

Soulignons, que Nando Bodha ancien ministre des Infrastructures publiques et du transport, avait donné la garantie, le 17 septembre dernier au Parlement, qu’il n’y aura pas de «trial runs» jusqu’à ce que les normes de sécurité soient bien établies. D'ailleurs, des représentants de la firme italiennes étaient à Maurice pour superviser les tests.

15 jours de trajets gratuits 

On sait déjà que pour le lancement du Metro express, l'Etat offre 15 jours de gratuité ( 22 décembre au 5 janvier) aux mauriciens qui coûteront Rs 18 millions.


 


Mercredi 18 Décembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.