Menu



Société

Zouberr Joomaye, conseiller au Bureau du Pm: « mo finn deza fer face à l'Icac dans le passé donc pou mwa sé pa enn problem»


Rédigé par E. Moris le Vendredi 30 Octobre 2020



La pandémie Covid-19 a fait bien des heureux à Maurice. Surtout les proches du pouvoir qui ont bénéficié d’alléchants contrats pour la fourniture d’équipements de protection.

Certains se sont frotté les mains avec l’argent du peuple. Tout cela, sur le chapitre de la procédure d’urgence. Malgré la fermeture du Parlement, les députés de l'opposition n'ont eu de cesse de mettre sur le tapis le dessous du business de la Covid-19 à Maurice.

En juillet, l’opposition a attiré l’attention sur des contrats pour l’approvisionnement en médicaments, masques et respirateurs artificiels durant le confinement qui ont été alloués, sans passer par les procédures normales d’appels d’offres, à des entreprises qui ne sont pas du domaine médical. 

Notons que Bissoon Mungroo est la deuxième personne arrêtée dans le cadre de l’achat d’équipements médicaux, à la suite de Hari Kistna Jagannada Reddi, directeur de Red Jewels Ltd. Ils ont été tous été libérés sous caution avec une reconnaissance de dette. Deepak Bonomally, patron de Bo Digital Co. Ltd ets toujours admis en clinique.

Il faut toujours se méfier des bénévoles ! Le rôle joué par le bon docteur Zouberr Joomaye dans le contrat alloué à la firme Pack & Blister intrigue.

Interrogé sur l’enquête de la Commission anticorruption (Icac), sur l’achat d’équipements médicaux en vertu de l’Emergency Procurement pendant le confinement qui, à ce jour, a abouti à deux arrestations, le Dr Zouberr Joomaye a souligné qu’il ne peut pas « faire des commentaires a ce sujet étant donné qu’une enquête est en cours ». 

« L’Icac, comme son nom l'indique est une institution indépendante et elle agit d’une façon indépendante », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le conseiller du Premier ministre estime qu'il n'a aucun problème « mo finn deza fer face à l'Icac dans le passé donc pou mwa sé pa enn problem.»

Rappelons que des courriels, évoqués par l’opposition ont été publiés par le journal Le Mauricien. Ils montrent que le docteur, qui aimait tellement son pays et qui a travaillé bénévolement pour le gouvernement, a joué un rôle dans le contrat au coût de Rs 476 millions alloué à la firme espagnole.

L'obtention d'un terrain à Coromandel par Zouberr Joomaye fait l'objet d'une enquête de  l'Icac

Il a été l’intermédiaire entre les fonctionnaires mauriciens et la direction de Pack & Blister. Du moins, il faisait, comme l’a décrit le quotidien, le « garçon du courrier ». Mais ce qui est plus intriguant, c’est que le Dr Joomaye a participé à faire conclure le deal en l’espace de trois heures.

C’est du moins la conclusion à laquelle on peut arriver lorsqu’on lit le contenu du courriel envoyé par Pack & Blister qui dit, à un moment, qu’il doit passer la commande dans 3 heures maximum. 

Lire également : En plein confinement, le projet du Zouberr Jommaye avance petit à petit
Comment expliquer la nomination du Dr Joomaye au board de Landdscope Mauritius depuis mars 2020?

 

Vendredi 30 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.