Menu

Société

Zone écarlate : une délégation rencontre Madame l’ambassadrice de France


Rédigé par E. Moris le Samedi 4 Décembre 2021



@ Nilen Vencadasmy
@ Nilen Vencadasmy
Ils n’ont sûrement pas dit «  tout va bien madame la marquise », pardon madame l’ambassadrice !  En fait, tout va mal.

La décision de la France a eu une série de conséquences. D’abord, beaucoup de sont précipités sur un dictionnaire pour comprendre la signification du mot écarlate. En fait, l’on a compris qu’il ne s’applique qu’au rouge. Le synonyme serait « rouge vif ». Les membres du comité public/privé sur le secteur du tourisme,  étaient accompagnés de représentants d’Airport Holdings Ltd. Bref, ce sont les boys, les Macron Boys, qui sont allés rencontrer l’ambassadrice. Étonnant, Macron n’a pas pensé à ses disciples mauriciens lorsque son gouvernement a pris la décision de placer Maurice dans la zone rouge écarlate.

Nilen Vencadasmy, un imposteur à la tête de la MTPA, à quand le coup de sifflet ?

Les Nilen Vancadasmy, Ken Arian et consorts se sont plaints des conséquences de cette décision. Ils ont sûrement évoqué la situation des opérateurs du tourisme à Maurice. L’histoire ne dit pas s’ils ont versé une larme ou étaient conquis par la grandeur de la France. Mais heureusement, Florence Caussé-Tissier a pris l’engagement de transmettre le message au gouvernement français. Une façon très diplomatique de dire « on verra Boys » !

Samedi 4 Décembre 2021


1.Posté par Caro le 04/12/2021 17:30
Elle est pas folle l ambassadrice… elle voit bien que les mauriciens lui racontent des salades et elle fera en sorte que Maurice reste sur la liste rouge!
Quand on est des incapables et des incompétents comme l est ce gouvernement de branquignoles, il faut rester fermé et ne pas céder aux namasté

2.Posté par Yan le 07/12/2021 05:17
A quoi sert une ambassadrice ?
Et tous ces zozos fonctionnaires ?
Les français n'ont pas plus de réponses en les contactant. Comme toujours. Bon courage à la délégation mauricienne.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.