Politique

Yousuf Mohamed entrera en scène ce jeudi face à la commission d'enquête

Mardi 21 Août 2018

Yousuf Mohamed entrera en scène ce jeudi face à la commission d'enquête
Ameenah Gurib Fakim n'a pas hésité face à la commission d'enquête instituée par le Premier ministre, à dire sa vérité et de balancer sur les coulisses de sa démission.

Cette commission a été mise sur pied pour établir les faits sur l’institution d’une commission d’enquête dans le sillage de l’affaire Platinum Card par l'ancienne présidente de la République.

Lors de son audition ce mardi 21 août, elle a relaté la chronologie de la journée du 17 mars dernier.

Après avoir acculé l’avoué Gilbert Noel, elle s'en est prise au rôle de Yousuf Mohamed dans cette affaire.

Selon sa version et son plaidoyer, Youssouf Mohamed s’est présenté à la State House avec Nadeem Hyderkhan et Gilbert Noël pour lui demander de démissionner, ayant de "serious information".

Elle explique qu’elle était dans tous ses états, les titres des journaux du matin parlant de tentative de coup d’Etat et d’usurpation de pouvoir de l’exécutif.

Pravind Jugnauth étant injoignable, elle a alors appelé l’avocat Gavin Glover qui l’a enjoint de démissionner "due to circumstancial evidence".

C'est Yousuf Mohamed qui l'a aidée à rédiger sa lettre de démission, selon elle. Il lui a prodigué des conseils sur la possibilité de mettre en place une commission d’enquête sans solliciter l’avis préalable du gouvernement.

L’ancienne présidente explique que Yousuf Mohamed lui a expliqué : "No you can’t but tactically you can".

C'est avec la participation de son junior et l’avoué Gilbert Noel que les termes de la commission d’enquête souhaitée par Ameenah Gurib Fakim ont été rédigés.


Il n'a pas attendu la deuxième audition de l'ex présidente. Youssouf Mohamed à travers les média avait signifié avoir écrit lui-même à la commission d’enquête pour être entendu.

Il aura donc rendez-vous et devra se présenter devant les juges Asraf Caunhye, Nirmal Devat et Gaitree Jugessur-Manna ce jeudi.

On annonce déjà une mise au point théâtrale dont les Mohamed ont le secret...



 

Rédigé par E. Moris le Mardi 21 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.