Menu

Politique

Yogida Sawmynaden se dit victime d'une campagne «zet labou»


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Juin 2022

Il s'est rappelé à notre bon souvenir. Cette nuit, l'ancien ministre des commerces a pris la parole lors des débats budgétaires. Pris au dépourvu après que tous les membres de l'opposition ont quitté l'hémicycle, Yogida Sawmynaden très gêné a toutefois reçu le soutien de ses petits camarades avec des applaudissements.



D'entrée, Samynaden a démarré son discours dans un français hésitant, et en s'en prenant aux députés travaillistes, Mahen Gungaparsad, puis à Fabrice David. Ce dernier avait été très critique envers le ministre de la Culture, notamment sur le fait que rien n'a été fait à l'occasion des 200 ans du Théâtre de Port-Louis. Sawmynaden a cru bon de répéter à deux reprises envers le député Fabrice David : «avec l'amplificateur qu'il a avalé 'eta p*** micro la pas marsé'.»

Puis, dans des superlatifs digne d'un mauvais scenario, Sawmynaden a qualifié le Budget de Padayachy comme la finale d'un match de foot Brésil contre l'Allemagne de 2014. Rien que çà ! Dans un déluge de flatteries, il a tout de même osé déclarer que «le MSM et ses partenaires ont pu gérer la crise sanitaire liée au Covid-19 avec succès.»

Vantant à n'en plus finir le projet du Metro express dans la ville de Rose-Hill, où il est né, justifiant l'abattage des arbres centenaires de la Promenade Roland Armand, Sawmynaden n'y voit qu'une tentative de l'opposition pour freiner le développement, tout comme les projets tous azimuts à Côte d'Or. A noter, que tout au long de son discours, le ministre Obeegadoo lui a tourné le dos, penché sur ses documents. 

Le plus intéressant c'est que dans son discours, Yogida Sawmynaden a dénoncé la pétition électorale de Suren Dayal contre ses colistiers et lui, mais aussi la campagne de «zet labou» dont il se dit victime. Allant jusqu'à régler ses comptes avec l'express, tout en ciblant un des journalistes d'investigation en particulier. «Je n’ai de leçon à recevoir de personne. Ne prenez pas mon silence pour une faiblesse. Loin de là. [...] Je suis scorpion, mon signe astrologique chinois c’est le tigre et dans l'hindouisme je suis un lion. Laissez-moi le soin de montrer à mes détracteurs de bien prendre note de quel bois je me chauffe…»

Dans une entreprise privée, il y a bien longtemps que Sawmynaden aurait pris la porte pour insubordination et abandon de poste. Mais l'ancien ministre du Commerce, rappelons-le en véritable «bezer cash» est toujours en "congé" politique, mais chauffe de temps en temps les bancs de l'assemblée pour flatter son leader avec une insistance gênante. Encouragé par ses petits camarades de l'assemblée.

Rappelons que l'ancien ministre du Commerce, est au centre de la première partie du rapport du Public Accounts Committee. On y apprend que Yogida Sawmynaden revenait du High Level Committee et donnait des instructions que ses officiers exécutaient. Cela, sans le moindre document à l’appui ! Dans plusieurs cas, les officiers ont dit avoir reçu des instructions. Plusieurs questions se posent. Comment est-ce que le High Level Committee peut siéger et prendre des décisions concernant l’argent public sans procès-verbaux.

Rappelons également que c'est un contrat de nettoyage de la State Trading Corporation (STC) qui tombait sous la tutelle du ministère du Commerce de Yogida Sawmynaden qui a fait surface dans l’affaire Kistnen. L’agent du MSM aurait participé à un appel d'offres avec la promesse de toucher de l'argent, jusqu'à qu'il se rend compte d'avoir été berné et de vouloir tout dénoncer. En retour, Soopramanien Kistnen a trouvé la mort dans des circonstances troublantes. Depuis, c'est une véritable boîte de Pandore. 

 

Vendredi 17 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.