Menu



Politique

Yogida Sawmynaden guidé par Dieu n'a peur de personne


Rédigé par E. Moris le Dimanche 20 Décembre 2020



Aurait-il déjà pété les plombs ? Le ministre du Commerce Yogida Sawmynader empêtré dans une enquête judiciaire où un ancien agent du MSM a trouvé la mort dans des circonstances troubles, s'était mué dans un silence accablant de longs jours.

Si il n'a pas pipé mot sur l'emploi fictif du poste de Constituency Clerk de Simla Kistnen, la veuve de Soopramanien Kistnen, principal agent du ministre, le voila devenu soudainement très mystique et philosophique. Ce dimanche 20 décembre, à l’occasion du 100ème anniversaire de l’Arya Samaj de L’Avenir, à Saint-Pierre, en compagnie de sa colistière Leela Devi Dookun-Luchoomun, ont propagé la bonne parole dans un esprit de solidarité sans faille.

« Kan ou kone ena enn Bondie lao pe guid ou, ou pena pou per person ». 

Evoquant les critiques dont il fait l'objet, préférant oublier qu'il fait face à de graves accusation dans un meurtre déguisé en suicide, selon lui les critiques vont et viennent selon les saisons «Tout comme un arbre qui perd ses branches lors d’un cyclone. Me rasin la reste. Pie la rebouzone » Pour Yogida Sawmynaden, « chaque être humain sur cette terre a une mission à accomplir. Swa ou fer li bien ou pa bien. Bondie ziz ou ».

Leela Devi Dookun-Luchoomun n'était pas en reste pour venir sauver le petit Yogida.

Faisant un grossier parallèle en comparant les combats du Swami Dayanand, pour la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, ce sont des forces négatives qui veulent occulter la vérité. Et de conclure : « Azordi mansonz in vin enn zafer tro fasil. Tou seki paret, tou seki tande, li pa neseserman vre ».

 

Dimanche 20 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.