Menu

Politique

Yatin Varma : « Ramgoolam pe divaguer! In ler pou li pren so retraite politik »


Rédigé par E. Moris le Mardi 17 Janvier 2023



« Le PTr de 2023 est pire que celui de 2019 ! » Voilà ce qu’a dit Yatin Varma dans une interview de presse ce week-end. Lors d’un point de presse, lundi, à l’issue de sa rencontre avec le syndicaliste Narendranath Gopee, le leader du PTr a été invité à commenter ces propos. 

Navin Ramgoolam s’est d’abord demandé pourquoi Yatin Varma a fait une demande pour revenir au sein du parti si tel est le cas. Et d’ajouter : « Varma est encore jeune. Il a beaucoup à apprendre. Néanmoins, ma cible n’est pas Yatin Varma. Il ne faut pas non plus qu’il se trompe de cible. Ce n’est pas Ramgoolam. La cible c’est ce gouvernement qu’il faut faire partir au plus vite ! » Navin Ramgoolam a, par la suite, souligné que Yatin Varma est sûrement en colère. « C’est son immaturité qui lui faire faire et dire ces trucs pareils. La cible c’est Jugnauth », a-t-il ajouté.

Yatin Varma réplique à l'ancienne Djette Subhasnee Lutchman-Roy : « lâcheté et allégations gratuites»

Traité « d'immature », Varma n'a pas tardé a donné la réplique à Ramgoolam sur les ondes d'une radio privée de propagande. Le président du Bar Council a déclaré : « Ramgoolam pe divaguer! In ler pou li pren so retraite politik ». Concernant son avenir au sein du Parti Travailliste ? « En temps et lieu je prendrai une décision ».

Rappelons qu'en 2020, cinq membres du parti travailliste (Yatin Varma, Balkissoon Hookoom, Prateebah Bholah, Raj Penthiah et Krishna Molaye) ont été expulsés pour s'être opposés à la politique du parti. L'ancien Attorney General du gouvernement Ramgoolam, avait eu l'outrecuidance de critiquer en pleine campagne électorale, dans une tribune au vitriol, le leader du parti. Et s’il le pouvait, il aurait emmené le leader du PTr sous la guillotine. Ainsi, Yatin Varma a déclaré que « Ramgoolam est désormais le plus grand agent du MSM ». Il a réclamé son départ du parti, seul moyen selon lui de permettre aux rouges de retourner aux affaires. Il a aussi indiqué qu’il ne sert à rien de faire partie d’une formation dans laquelle la critique n’est plus tolérée. Et de jeter un gros pavé dans la mare : « Arvin Boolell devrait être le nouveau leader du Parti travailliste ! » L'ancien Attorney General est convaincu qu’il n’y a pas eu de magouille électorale, comme prétend la direction du Parti travailliste. Toujours selon lui, les pétitions électorales ont été entamées pour donner à Navin Ramgoolam une raison d’exister dans l’actualité. Les actions légales entreprises du Ptr, « c’est du bluff .»

Le 29 août 2022, il réintégré le Parti travailliste lors du congrès annuel.
 

Mardi 17 Janvier 2023


1.Posté par kersauson de (P.) le 17/01/2023 10:37
je n ai jamais compris qui etait reellement ce yarma
un felon ? un clown ? un félé ?
il a un air PAS Tibulaire, mais presque

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H