Menu


Politique

Xavier Duval parle d'un manque de transparence dans la gestion du Covid-19


Rédigé par E. Moris le Dimanche 22 Mars 2020



C'est dans un plaidoyer en 17 points que le leader du PMSD a fait part de ses opinions concernant la crise sanitaire sans précédent dans le pays.

"Je pensais pouvoir me taire, mais comment ne pas réagir quand la nation est en danger.

1. Je veux tout d'abord remercier tous les employés des hôpitaux et du Ministère de la Santé, nos policiers et tout le personnel des services essentiels pour leur dévouement, leur courage et leur sacrifice. Mais pourquoi sont-ils si mal équipés et si peu protégés?

2. Pourquoi  avoir fermé nos frontières si tardivement alors qu'il était tout à fait évident que l'isolement serait notre seul salut?

3. Pourquoi cette mesure inhumaine qui refuse le droit sacré à nos citoyens se trouvant à l'étranger de retourner au pays ?

4. Quel est le niveau de préparation de notre service de santé face à cette pandémie ? Avons nous un nombre suffisant de respirateurs artificiels? Avons  nous pu augmenter le nombre de lits dans nos ICUs, avons nous suffisamment de doses de médicaments tel la chlorequin, tout cela pour le traitement des malades ?

5. Pourquoi nos centres de quarantaine sont-ils si mal équipés et si malpropre? Pourquoi ne pas avoir requisitioné plus de chambres d'hôtel, dont il existe 13,000 à Maurice!

6. Pourquoi un soi disant lockdown qui comprend toute une série d'exceptions dont les centres d'appel, les usines textile etc... N'est-ce pas là une vraie source de danger de propagation alors que les commandes de l'étranger sont quasiment zéro ?

7. Comment expliquer que le secteur de la pêche est exclu des secteurs prioritaires alors que beaucoup d'autres peuvent continuer leur travail ? N'avons nous pas besoin de poisson dans cette situation difficile ?

8. Pourquoi ce retard pour annoncer les détails du plan de soutien à l'emploi, grand absent du stimulus package de vendredi?

9. Le gouvernement ne sait-il pas qu'aucune banque n'accordera des prêts aux entreprises sous le plan Padayachy sans garantie de l'état, vu la situation économique extrêmement précaire. Pour rappel Macron à mis à disposition des entreprises françaises des garanties étatiques à la hauteur de 330 milliards d'euros. C'est le cas à travers le monde. Alors comment expliquer la position du gouvernement mauricien?

10. Comment vont vivre et survivre ces milliers de 'self employed' et de journaliers alors que rien ne semble avoir été prévu pour les aider ?

11. Comment vont survivre ces dizaines de milliers de personnes qui sont et seront bientôt au chômage, le gouvernement lui même anticipant au moins 80,000 chômeurs. Comment feront-ils pour payer leur loyer, leurs emprunts etc alors qu'encore une fois rien ne semble avoir été prévu ?

12. Avons nous demandé de l'aide au gouvernement chinois toujours si prêt à aider l'Afrique ?

13. Que cache ce manque de transparence de la part du Ministre de la Santé et du gouvernement dans son ensemble ? De quel droit est-ce que Jugnauth, Jagatpal et Padayachy refusent de répondre à nos interrogations légitimes ? 

14. Sommes nous tous condamnés à subir cet amateurisme et cette incompétence?

15. Il est urgent que les autorités se ressaisissent . Une bonne planification, de la discipline, travailler de concert avec les vrais experts du service civil et du secteur privé reste notre seul espoir. Suivons l'exemple de la Chine, de la Corée du Sud et non celui de l'Italie.

16. Il est de grande importance que tous nos concitoyens  agissent aussi dans la plus grande discipline pour éviter une grave détérioration de la situation.

17. Prions pour notre pays. "

 



1.Posté par KIPKA le 22/03/2020 16:53
Nous sommes bien loin de toutes ces dispositions.....et malheureusement on en fera les frais par des victimes tres nombrables,et une precarite que les Mauriciens avaient oublie.........la memoire sera atrocement raffraichie.....

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.