Menu


Politique

Xavier Duval : Projet Liverpool pour la promotion de Maurice, « Pa kone si minis la in tombe lor so la tet kan li ti marse »


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Juin 2020

Le leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD), Xavier-Luc Duval, est revenu ce samedi 6 juin les mesures budgétaires lors d’une conférence de presse.



IL en rajoute une couche ce samedi, Xavier Duval, estime que le budget présenté par Renganaden Padayachy, jeudi 4 juin, n’était pas à la hauteur des attentes des Mauriciens.

Pour le leader des bleus, il ne fait aucun doute que «l’année prochaine, on aura aussi encore recours à la Banque centrale» , faisant référence au Rs 60 milliards de la BoM à l'Etat.

Padayachy explique le don de la BoM de Rs 60 milliards à l'Etat

Xavier Duval, estime qu'on est entrain «d’engloutir des milliards dans des projets de construction inutiles pour la plupart», alors que la priorité aurait été des mesures concrètes pour lutter contre le chômage, surtout en cette période de crise liée à la Covid-19.

L'allocation de Rs 5 100 pour ce qui est du chômage technique reste trop flou selon lui. 

«C’est un budget populiste et dangereux pour l’avenir. Marké gardé », prévient Xavier-Luc Duval.  Par ailleurs, aucune réforme structurelle n’a été mentionnée dans le secteur du textile. Idem pour celui de l’agriculture.

Le leader du PMSD se dit déçu des mesures préconisées pour le secteur touristique.

Quant au projet Liverpool qui ferait la promotion de la destination Maurice, « Pa kone si minis la in tombe lor so la tet kan li ti marse  ! Rs 375 millions, c’est du gaspillage». 

Xavier Duval : 'Un budget shopping list"  

L'ancien ministre du Tourisme propose d’enlever la TVA sur les restaurants et en faire de même en baissant l’eau et l’électricité des hôtels et taxer les produits de luxe : bijoux, parfums, grosses cylindrées.

Au sujet de la Contribution sociale généralisée (CSG) : «La taxe sur l’emploi est un modèle français à ne pas suivre.» 

Rs 15 000 aux policiers et personnels médicaux 

« Pe koup zot sick leave. C’est un cadeau empoisonné qu’on leur offre. Je demande à ce que leur sick leaves soient rétablis. N’oublions pas qu’il y avait des éboueurs, les personnels des supermarché aussi parmi les ‘frontliners’. Je demande à ce que le National Solidarity Fund soit utilisé prioritairement pour récompenser les frontliners ainsi que des employés du secteur privé qui ont travaillé en cette période », a conclu Xavier-Luc Duval.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.