Menu



Politique

XLD : « Le nombre de morts liés à la Covid-19 est trois fois supérieur que le chiffre officiel »


Rédigé par E. Moris le Dimanche 7 Novembre 2021



Pour lui, il est clair qu’il y a un traumatisme au sein de la population par rapport à la situation sanitaire.

Xavier-Luc Duval et les autres leaders de l’entente l’Espoir étaient face à la presse samedi matin. Xavier-Luc Duval a indiqué qu’il y a trois raisons expliquant la résurgence des cas de contamination depuis la réouverture des frontières. La première, selon lui, est que beaucoup de Mauriciens, dont des personnes faisant partie des catégories vulnérables ne sont pas encore vaccinés. 

La seconde raison est que beaucoup de Mauriciens ont été vaccinés avec du Sinopharm, un vaccin qui n’est pas tellement efficace. Enfin, la troisième raison, selon Xavier-Luc Duval, est que les personnes qui souffrent des symptômes de la Covid-19 ne sont pas correctement soignées. « Des personnes non-vaccinées, mal-vaccinées et mal-soignées… voilà les trois raisons expliquant le nombre croissant de cas depuis la réouverture des frontières », a déclaré Xavier-Luc Duval. 

Il a aussi mis l’accent sur le nombre officiel de morts liés à la Covid-19. Il affirme que le chiffre de 42 en une semaine « est horrible ». Mais pour Xavier-Luc Duval, il est en-deçà de la réalité. Pour lui, le nombre de morts, si l’on prend en considération les personnes décédées à la maison, doit être trois fois supérieur au chiffre officiel. Il a aussi insisté sur le fait que des 42 décès officiels, il y a 22, soit 52% qui sont vaccinés. 

Xavier-Luc Duval a aussi demandé aux médias de cesser de publier les chiffres officiels fournis par le ministère de la Santé. Selon lui, les chiffres sont faussés et en les publiant, les médias participent à la campagne de manipulation et la propagande du gouvernement.

Dimanche 7 Novembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.