Société

"World Cleanup Day 2018" le 15 septembre. Maurice prêt à relever le challenge ?

Vendredi 17 Août 2018

Le 15 septembre aura lieu une gigantesque opération de ramassage de déchets sauvages.


Lors de la "World Cleanup Day 2018", des actions durables de réduction des détritus seront promues à travers 150 pays.

Et pour la première fois depuis l'avènement de cette journée particulière, qui aura bientôt 10 ans, La Réunion apportera sa contribution grâce à Roulé mon z'avirons.

Une dizaine d'événements sont déjà programmés à La Réunion pour faire changer les comportements et questionner l'avenir.

Particuliers, associations, entreprises, écoles et municipalités sont invités à s'inscrire sur le site worldcleanupday.fr pour participer à un nettoyage, munis de sacs, gants et bouteilles d'eau.

Si il ne faut pas attendre cette date pour agir en faveur de la protection de l'environnement, la responsabilité citoyenne est une affaire pour tous. L'idée n'est pas de nettoyer à la place des autres mais de sensibiliser tout un chacun dans une campagne collective.

L'île Maurice est-il prêt à relever ce challenge ?

Lors du lancement de la campagne en mars 2017, "Maurice nou zoli Pei" en mars 2017, en gants bleus et sacs en plastique, le couple Jugnauth a souhaité donner l'exemple, accompagné de deux de leurs filles.  L’objectif était de rendre Maurice propre et d’inviter les Mauriciens à assurer la propreté de leur environnement.

Qu'en est-il dans la réalité ?

Chaque jour les exemples d'incivilités sont rendus publics, en témoignent les différents groupes sur les réseaux sociaux qui alertent l'opinion publique.

Les municipalités ont un rôle à jouer tout comme les différentes régions de l'île. Peut-on envisager un sursaut collectif ? 

Lire également :
Edito : L'écologie politique à Maurice, un échec programmé
https://www.zinfos-moris.com/L-ecologie-politique-a-Maurice-un-echec-programme_a749.html


Kobita Jugnauth lors de la campagne « Maurice nou zoli Pei »
Kobita Jugnauth lors de la campagne « Maurice nou zoli Pei »

Rédigé par Administrateur ZinfosMoris le Vendredi 17 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.