Menu


Société

Wakashio : les choses sérieuses commencent


Rédigé par E. Moris le Samedi 1 Août 2020



D’abord, les boîtes noires ou ce qui s’y apparentent. Les experts qui ont été hélitreuillés sur le navire naufragé hier vont s’intéresser aux enregistrements qui pourront donner une indication de ce qui s’est passé. Du moins, dans le poste de pilotage du navire.

En même temps, ils vont faire un constat afin de préparer le meilleur plan possible pour renflouer le MV Wakashio. Mais attention, ce n’est pas une histoire simple. Du moins, il a un coût. Et certains, en se basant sur le renflouage du MV Benita au large de Mahébourg, évoquent une enveloppe d’environ Rs 50 millions.

Deuxième aspect : des erreurs possibles de la part des officiers de la garde-côte nationale.

En effet, une question reste posée. Pourquoi les officiers du poste de Deux-Frères, chargés de surveiller le radar, n’ont-ils pas donné l’alerte ? Est-ce vrai, comme le dit la rumeur, que l’un d’eux a vu quelque chose sur le radar mais n’a pas compris ce que s’était ? Enfin, troisième aspect : la version du capitaine du MV Wakashio. Sunil Kumar Nankeshwar sera interrogé sur les événements ayant conduit à ce que le navire qu’il commande se retrouve sur les récifs.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.