Menu



Politique

WAP : comment Pravind Jugnauth en a fait un moyen de chantage sur les parlementaires


Rédigé par E. Moris le Dimanche 18 Avril 2021

Plus de 530 000 personnes disposent d’un Work Access Permit sauf les députés de l'opposition.



Pourquoi les députés n’ont-ils pas de Work Access Permit ? Après l'épisode de la motion parlementaire de bâillonner des élus de la République, notamment trois membres de l'opposition, Pravind Jugnauth démontre à quel point le régime au pouvoir glisse lamentablement vers un régime de dictature.

Si les alertes sont données au niveau local, les analyses internationales sont sans appel. L'institut suédois V-Dem, un organisme sérieux de très grande renommée,  a ainsi classé l'île Maurice parmi les autocraties, qui selon sa définition est un régime politique où un seul individu détient le pouvoir, alors qualifié de pouvoir personnel et absolu.

A croire qu'il ne suffit pas que le pays soit blacklisté sur la liste noire de l'Union Européenne et de plusieurs instances régulatrices internationales. 

L'île Maurice est ainsi classée par l'institut suédois dans la catégorie des « autocraties électorales », des pays qui ont l’apparence des régimes démocratiques mais qui, en réalité, sapent l’indépendance et la neutralité des contre-pouvoirs, la justice, les médias, et transforme les opposants en ennemis de la nation. Le centre de recherche indépendant de l’université de Göteborg constate une détérioration des libertés depuis l’accession au poste de premier ministre de Pravind Jugnauth.

«Anti-démocratique, injuste, déraisonnable, irrationnelle » 

En effet, depuis le 10 mars dernier, les députés de l’opposition ne peuvent se déplacer que quand le Parlement siège. Un préjudice discriminatoire qui porte atteinte aux droits fondamentaux des parlementaire. C'est ainsi qu'un membre du PMSD, Richard Duval a été obligé de traîner le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et le commissaire de police, Khemraj Servansing (qui dit ne pas être au courant), en Cour suprême. Il conteste leur décision de ne pas lui avoir accordé le Work Access Permit (WAP) pour pouvoir circuler dans sa circonscription. L’affaire sera appelée devant le chef juge, Asraf Caunhye, le lundi 19 avril.

Ramadan : les ministres Bholah et Hurdoyal font de la récupération politique avec des dattes offertes par l'Arabie saoudite
 

Dimanche 18 Avril 2021


1.Posté par Gramoune le 18/04/2021 15:55
Maurice n'est pas grand, ni très peuplé.. en gros une grosse ville mondiale.
C'est aussi pourquoi, il est facile pour un seul homme ou un clan, de tout
accaparer. Surtout que "l'économe rentable" (tourisme, off-shore, banques
eau, électricité..) appartient à ce même "clan". Et pour ne pas être censuré,
je dirais plus proche des "racines indiennes" que de la démocratie.

2.Posté par kersauson de (p) le 18/04/2021 16:07
mais l es depités msm ont ils un wap eux ?

3.Posté par kersauson de (p) le 19/04/2021 15:11
bon ca y est
ils ont leur wap
a priori il suffisait de le demander "poliment"

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.