Menu


Un autre regard

Vu sur le Net : Grand-Port est désormais le petit village dans une zone contrôlée par les Katoris


Rédigé par E. Moris le Mercredi 2 Décembre 2020



L'image est bel et appropriée. Car, même si le Parti travailliste se félicite d'avoir enlevé plusieurs villages aux dernières élections villageoises, les Conseil de district, eux, reste sous le contrôle du MSM et de ses alliés. Tous, à l'exception de Grand-Port. 

"Nous sommes en l'an 2020 après Jésus-Christ. Tous les districts villageoises sont occupés par les Katoris...Tous? Non ! Un district d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur."

Dans cette collectivité locale du Sud-Est, Ravi Jangi, un pro-PTr, s'est fait élire à la présidence. Son adjoint est Roopesh Hoseeneea. Rappelons que le leader de l'opposition était présent à l'élection du président du conseil de Grand-Port ce matin. Il a indiqué que c'est une belle victoire pour le PTr et que cela montre que les régions rurales repassent sous la bannière rouge. 

Les élections des présidents des conseils de district sont importantes, parce qu'elles donnent une perception que le gouvernement en place a le contrôle des collectivités locales et, par ricochet, des régions rurales. Cela ne veut pas dire que c'est la réalité. 

Il est un fait que plusieurs villages ont voté PTr aux dernières villageoises. Et alors que les rouges se félicitaient encore de cette victoire, les élus du gouvernement étaient déjà à l'oeuvre pour garder le contrôle des sept conseils de districts. Depuis les résultats des élections villageoises, il y a eu des tractations pour envoyer le 'bon' conseiller de village au conseil de district et pour qu'il élise le 'bon' président. Tout indique que le gouvernement a réussi son coup. Six conseils de district sont dirigés par un pro-gouvernement. 

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.