Menu

Un autre regard

Vol de pierres taillées dans la capitale, un phénomène qui inquiète


Rédigé par E. Moris le Dimanche 13 Mars 2022



@ Radjh Pillay
@ Radjh Pillay
Les vols se multiplient à travers l'île, à la Rue d’Orleans à Port-Louis, c'est un vol de pierres taillées derrière les Casernes qui interpelle.

A une question du député Vikash Nuckcheddy au Parlement concernant ce phénomène de vols de pierre, Avinash Teeluck, le ministre des Arts et du patrimoine culturel, avait répondu «nous suivons cela de près.» Toutefois, à ce jour rien n'est fait. Aucune volonté de protéger ces ouvrages de pierres taillées par des malfrats. Le pillage du patrimoine continue de plus belle. 

Rappelons que le vol de pierres taillées est punissable dans nos lois. Dans le Code pénal, il est dit que l’auteur d’un tel acte est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à Rs 100 000 et d’une peine d’emprisonnement maximale de 20 ans. L’article 17 du National Heritage Fund Act stipule que toute altération ou dommage causé à un monument du patrimoine national, comme un vol de pierres taillées sur un site protégé, est passible d’une amende de Rs 100 000 et d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas deux ans.

Vol de pierres taillées dans la capitale, un phénomène qui inquiète

Dimanche 13 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.