Portrait satirique

Vishnu Lutchmeenaraidoo : L'Homme aux multiples talents

Lundi 25 Juin 2018

Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Affaires étrangères a lancé lors des débats budgétaires :

"Nous avons une population qui n’est satisfaite de rien ! Si nous organisions des élections deux fois par an, les électeurs changeraient à chaque fois leur idée sur les élus".

Après le ministre mentor Sir Aneerood Jugnauth qui traite le peuple d'ingrat, c'est au tour de celui qui n'a cessé de changer de vestes politiques pour ses ambitions personnelles qui se permet de mépriser le peuple mauricien. 

L'adepte de méditation contemplative et de yoga est dans la récidive. Ce petit phénomène qui avait fatigué son monde avec ses histoires de champignons, de "surmenage professionnel", de prêts à 1.5%.

Et pourtant celui qui a traité les Mauriciens de "nation zougadere" se retrouve à faire du gambling avec de l'or. Ils ont enlevé les cartes de jeux à gratouille. Et voici que débarque le PMU à Maurice ! C'est du génie ! 

La soeurette siégeant au sein de 35 conseils d'administration, dont celui d'Air Mauritius et de la Mauritius Duty Free Paradise, s'agrippant à son fauteuil à la State Investment Corporation est empêtrée dans le dossier Yihai.

La matante est un peu comme le neveu qui pense mériter le job à grand frais et aux frais des contribuables 

Épuisé pour être ministre des Finances, fâché avec les chiffres de son propre aveu -ça ne s'invente pas- il récolte une pluie de soucis avec son miracle économique tant promis qui n'arrivera jamais. Mais en forme pour récupérer le fauteuil des affaires étrangères et dans la foulée de président du CoI. 

Le miracle doit être là. Jamais trop fatigué à ne rien faire si ce n'est de vouloir jouer au magicien.

Il s'était mis au vert durant un mois en mode convalescence et a fait vœux de silence tel Madiba. Pour autant, il n'a cessé de mettre à jour des statuts FB comme dans un journal intime. C'est le problème lorsqu'on a du wifi gratos en clinique privée. On a eu droit à des niaiseries qui s'apparentait selon les toubibs a une crise de délirium.  
"Je suis dans une phase de transition en politique, en attendant de passer le flambeau aux jeunes" ou encore "Mon dos comme un pont pour la génération nouvelle".

Quel bel exemple de démocratie quand on s'amuse à demander un "gagging order" auprès d'un juge pour empêcher la publication de documents dans la presse.

Mais pas très sûre que faire de la méditation ou être adepte de Sai Baba et de la communauté de St-Jean de Dieu l'ont beaucoup aidé à se stabiliser tant sa carrière politique fut mouvementée. 

En 2014, on lui doit au moins un fond d'amour propre lorsque le MMM et PTr se rapprochent, il quitte les mauves. Il part en annonçant son retrait officiel et définitif de la politique et théâtralement va rencontrer personnellement Paul Bérenger, SAJ et Navin Ramgoolam, pour confirmer son choix. 

Tout le monde applaudit. On salue THE artist. Enfin un homme qui tire sa révérence avec élégance. La bonne blague ! La girouette ambulante change encore d'avis !  Il sera le colistier de SAJ dans la circonscription No 7 à Piton/Rivière du Rempart et sera ministre des Finances du gouvernement Lepep.

La suite on la connait.

Rédigé par E. Moris le Lundi 25 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.