Menu

Société

Violence juvénile : La ministre Kalpana Devi Koonjoo-Shah estime que c'est chagrinant


Rédigé par E. Moris le Vendredi 23 Septembre 2022



En vacances parlementaires, Kalpana Devi Koonjoo Shah, qui avait pourtant tout pour devenir une ministre appréciée, finit comme toutes les autres, se noie ou patauge dans un fauteuil ministériel sûrement trop grand pour elle. Quand elle ne joue pas aux Pomp-pom girls pour le compte du couple Jugnauth, ou en s'affichant ostensiblement en brassant de l'air, ou encore dans des temples, la ministre de l'Egalité des genres a réagi face à la recrudescence de la violence auprès des jeunes : "Je suis indignée."

La ministre s'est exprimé avec des banalités d'usage. A part hurler encore une fois son indignation comme tout le monde, elle qualifie ces actes de violences comme "choquant et chagrinant". Rappelons que de nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux font état de bagarres entre collégiens. Selon elle, certains usent de la violence pour régler leurs problèmes ou d’exprimer leurs mécontentements. Par ailleursn Kalpana Devi Koonjoo-Shah est d’avis que l’éducation commence d’abord à la maison.

 

Vendredi 23 Septembre 2022


1.Posté par Chatwa le 23/09/2022 19:50
Éta kakashatte, ki to pé cosé. To pa onté touche la paye minis pou sa ki to fère??? Kkshatte, to pareil sinon pli kk ki Pinok 19 ti crétin.
Profite bien to banne l'avantage, dan pas longtemps, to pu bisin payé.
KKSHATTE to conné ki to pou paye bien cher, dormi bien, gratte bien toi bien, bientôt to pou dormi ailleurs

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.