Société

Vijaya Sumputh fait encore parler d'elle...cette fois-ci pour une contravention !

Lundi 17 Décembre 2018

Le responsable de la cellule de communication de la police affirme que des mutations au sein de la force policière se font tout au long de l'année. Un exercice qui permet selon lui, aux policiers d'acquérir plus d'expérience.


Même si l'inspecteur Coothen affirme ne pas être au courant au sujet du constable Cadersa transféré pour avoir pris en contravention Vijaya Sumputh, l'affaire grand bruit.

Le vendredi 14 décembre, le constable Cadersa a reçu sa lettre de transfert. Il sera désormais basé au Centre de détention de Vacoas. 

Le constable Cadersa soupçonne que son transfert soit lié à la suite d'une contravention émise le 24 novembre, dans la région de Trianon, à une proche d'un ministre pour excès de vitesse qui n'est nul autre que Vijaya Sumputh. 

Vijaya Sumputh fait encore parler d’elle après ses salaires controversés au Cardiac Centre.  

La conductrice au volant de sa BMW  roulait à 94 km/h à Trianon, au lieu de 80 km/h. Affecté à la Traffic Branch de Rose-Hill, il l’a prise en contravention. Elle a ainsi écopé d'une amende de Rs. 5,000.

La Police Officers Solidarity Union (POSU) réclame des explications du commissaire de police. L’inspecteur Jaylall Boojhawon compte écrire une lettre à Mario Nobin, au Premier ministre ainsi qu’au ministre mentor, sir Anerood Jugnauth.  
  
Cette histoire est non sans rappeler à celui de la policière Toinette, qui avait été victime d’un transfert punitif pour avoir pris en contravention le président du conseil de village de Bois-des-Amourettes. 

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Nouveau-transfert-punitif-dans-la-police_a3228.html

Rédigé par E. Moris le Lundi 17 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.