Menu

Régions Océan Indien

[Vidéos] Visite guidée à Agaléga, une future base militaire indienne


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Juillet 2022

Ce petit archipel de l'océan Indien situé à 1 064 km au nord de l'île Maurice fait l'objet de nombreuses spéculations fausses ou vérifiées, suite à l'’intérêt de l’Inde pour Agaléga.



A Agaléga, la moitié de l’île du Nord est sous le contrôle des Indiens mais Pravind Jugnauth assure que Maurice n'a pas perdu sa souveraineté. C'est à se demander, pourquoi l’Inde injecte-t-elle autant d’argent dans cette île de 280 habitants ? Pourquoi les différents accords signés entre l’Inde et Maurice concernant Agaléga ne sont pas rendus publics à ce jour ?

L'Inde, ce n'est un secret pour personne, tout comme la Chine, cherche à accroître son influence dans l'océan indien, une région où New Delhi a des intérêts économiques et sécuritaires. Les indiens ont d'ailleurs déjà installé une base militaire aux Seychelles. Du côté de la Grande péninsule, on affirme que les infrastructures agaléennes seront utilisées à des fins hydrographiques. L’Inde chercherait-elle du pétrole ? Les raisons officielles mises en avant pour justifier la présence indienne dans la région : la présence de pirates somaliens, de trafiquants de drogue ou encore de braconniers.  

La construction d’une piste d’atterrissage longue de trois kilomètres et large de  45 mètres, et d’une jetée de 199 mètres de long, sans permis EIA, n'augure rien de bon. Les Agaléens ne sont pas dupes. « Nous voulons plus de transparence car l’inquiétude d’une base militaire est omniprésente. Depuis notre dernière rencontre avec la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo, nous sommes toujours dans l’attente. Nous demandons au gouvernement de rendre cet accord public [NdlR : entre le gouvernement mauricien et son homologue indien] afin de dissiper tout doute », souligne Arnaud Poulay, président de La Voix des Agaléens. 

Plus troublant, Pravind Juganauth n’écarte pas la possibilité d’autoriser l’atterrissage des avions militaires tout comme les avions civils. Dans le même temps, des observateurs s’accordent à dire que les services rendus par l’Inde à Maurice, notamment en matière de développement des infrastructures, auront un coût. Face aux spéculations, le chef du gouvernement ne cesse de clamer à qui veut l'entendre : "Maurice ne cédera pas sa souveraineté aux Indiens".

Au Parlement, Pravind Jugnauth, a déclaré, que Maurice sera l’unique gestionnaire de la piste d’atterrissage et de la jetée actuellement en construction à Agalega. « J’ai toujours dit que les allégations que Maurice a renoncé à sa souveraineté sur Agaléga sont fausses et frivoles », a-t-il fait savoir.

Les journalistes indiens, surtout ceux de la droite nationaliste au pouvoir, ont les informations que nous n’avons pas à Maurice. Pravind Jugnauth pourra dire tout ce qu’il veut ! Il pourra cacher autant d’informations qu’il veut aux médias mauriciens et à la population mauricienne. Le fait que l’île d’Agalega est et servira de base militaire est un fait. Ainsi, l’équipe de Swarajya, magazine de la droite nationaliste hindoue au pouvoir en Inde, qualifie Agalega de « base militaire ». Elle se base sur des « nouvelles images satellites », datées du 20 avril 2022, et annonce que des hangars suffisamment grands pour abriter des avions de chasse sous-marine P-81 de la marine indienne sont en construction.

Les hangars sont construits à côté de la nouvelle piste, mesurent 180 pieds de long et 200 pieds de large. Ils peuvent donc abriter de grands avions militaires. Bien sûr, Pravind Jugnauth va hurler à la diffamation et à la mauvaise foi des médias. Mais cette fois-ci, ce sont des vidéos qui circulent qui mettent à mal une nouvelle fois ses propos. 

Des projets qui sont exécutés par AFCONS Ltd et sont entièrement financés par le gouvernement indien.

L'installation et la mise en service des équipements de communication et de contrôle du trafic aérien devraient être achevés en juin 2023. Concernant la jetée, Pravind Jugnauth a déclaré que près de 77% des travaux ont été complétés. Le reste sera en partie en décembre 2022 et en avril/mai 2023. À partir de là, on peut conclure que si les rumeurs qu’une base militaire se construit à Agalega, celle-ci sera pleinement opérationnelle en 2023…

 

Crédit vidéo : Ras Koko Franco


Crédit vidéo : Ras Koko Franco


Crédit vidéo : Ras Koko Franco


Vendredi 8 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.