Menu


Société

Vidéo humiliante de la veuve Kistnen : Kalpana Devi Koonjoo-Shah aux abonnés absents


Rédigé par E. Moris le Mardi 19 Janvier 2021



Une vidéo dégradante et humiliante visant à salir la veuve de Soopramanien Kistnen, l'ex agent MSM est en circulation via les réseaux sociaux depuis hier soir.  

Une campagne infecte et dégoûtante qui est non sans rappeler celle dont a fait l'objet l'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam lors de la dernière campagne législative ou encore tout récemment l'activiste Bruneau Laurette.

Un acte d'une grande lâcheté

Si à l'unanimité les Mauriciens condamnent cette pratique, pour ternir le témoin dans une enquête judiciaire, notamment contre le ministre Yogida Sawmynaden pour des allégations d'emploi fictif, c'est l'absence de solidarité et le silence de la Ministre de l’ Égalité du Genre, du Développement de l’Enfant et du Bien Être de la Famille qui sont à déplorer. Kalpana Konjoo-Shah qui s'adonne à faire des selfies avec tous les badauds du coin ferait mieux de venir de l'avant.

Rapepelons que les "Pom-pom girls" du MSM, les Kalpana Konjoo-Shah, Joanne Tour et Subhasnee Luchmun Roy entre autres, toujours promptes à défendre la veuve et l'orphelin, surtout lorsqu'il s'agit de défendre "l'honneur" de l'épouse du Premier ministre, sont restées jusqu'ici très silencieuses.

N'oublions pas que Soopramanien Kistnen est décédé de manière suspecte. Cet ex agent du MSM a été retrouvé mort le 18 octobre dans un champ de cannes à Telfair, Moka. Son corps était partiellement calciné. Un crime déguisé en suicide en premier lieu avant qu'un panel d'avocats vienne démontrer les dessous de cette affaire sordide.

L’avocat, membre du panel d’avocats, Rouben Mooroogapillay a été l’un des premiers à commenter la vidéo dénigrante qui circule concernant Simla Kistnen. « Nous savons qui est derrière le montage de cette vidéo et dans quel bâtiment cela a été fait », a-t-il déclaré. 

 



1.Posté par Karo le 19/01/2021 14:48
Tu m etonnes , pas de couillees, rien dans leur froc ces pétasses

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.