Menu



International

[Vidéo] Une vidéo de propagande est diffusée en Inde contre les musulmans à Maurice


Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Juin 2019



C'est sous le hashtag  #SaveMauritiusHindusNarendra Modi que cette vidéo a été publiée le 1er juin sur la plateforme en ligne indienne Sudarshan News, une chaîne d'information basée à Noida, dans l'Uttar Pradesh.

Près de 270 000 vues, 5 200 partages, la vidéo est vite devenue virale. Une vidéo de 52 minutes qui tend à démontrer que la communauté hindoue, majoritaire sur l'île fait l'objet de persécution de la part des musulmans.

Alors que l'Etat indien a officiellement invité Pravind Jugnauth à assister à la cérémonie de prestation de serment du Premier ministre indien qui a eu lieu au Rashtrapati Bhavan, tout porte à croire que la relation entre l'Inde reste fragile et tendue.

Si Pravind Jugnauth a joué à la politique de l'autruche concernant une éventuelle sanction suite aux propos du ministre du Tourisme Anil Gayan  qui a alimenté toute l'actualité. Il a préféré attaquer ses adversaires politiques et sans ironie a balancé : «Éna pé alim difé kominal».  

Il préfère y voir un complot politique contre le gouvernement à l’approche des élections générales concernant la vidéo datant de 2016 qui a tout récemment fait surface et dans laquelle on voit Anil Gayan tenir certains propos sur le «honour killing». 

 «Mo ti koné zot pou al ékrir insanité lor mir mosquée».  


Si une enquête concernant les vandalismes dans différentes mosquées de l'île est en cours, la question se pose. Comment un Premier ministre qui semble être au courant, ne prend aucune sanction à ce jour ?

Plus grave, Pravind Jugnauth accuse et parle de complicité entre un politicien et un  «enn dimounn dan enn zournal », en vue de semer la division communale. Il était allé encore plus loin dans ses accusations : « A Rivière-du-Rempart, j’avais dénoncé quelqu'un d'un parti politique 'ki ti pe al casse kalimaye'. Je l’avais dit publiquement. Ces mêmes manœuvres sont à l’œuvre».  

Pour rappel, lors d’un congrès du Mouvement socialiste militant (MSM) à Rivière-du-rempart le 26 octobre 2018, Pravind Jugnauth avait proféré de graves allégations  et accusé le parti travailliste d’être derrière la profanation d’un kalimaye à Triolet.  

Est-ce que Sudarshan News aurait toutes ces données avant d'accuser la communauté musulmane de l'île ?
 


Lundi 3 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.