Menu



Environnement

[Vidéo] Un nouveau projet privé sur la plage publique de Belle Mare


Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Mai 2021

À l’île Maurice, il ne reste que 26 km de plages publiques sur 120 km de littoral de sable fin au profit de plages privées pour une clientèle riche.



Menacées par l'urbanisation et le tourisme, un quart des côtes de l'île Maurice est en mauvaise santé.

Le littoral mauricien change à vue d’œil, parfois brutalement. Et c’est en grande partie à cause de l’activité humaine. Des plages pourraient même disparaître d'ici quelques années. Alors que l'été touche à sa fin, c'est l'espoir de beaucoup : fouler à nouveau le sable, au bord de l'eau. Malheureusement les plages et les lagons sont toujours interdits aux Mauriciens depuis plus d'un mois à la suite des restrictions sanitaires liées à la Covid-19.

​Loin des regards, un chantier donnant sur la plage de Belle Mare intrigue.

Le chantier en cours se trouve sur un terrain situé entre l'hôtel Solana Beach Hotel et Long Beach Hotel à Belle Mare, confirme le manque de volonté des autorités pour freiner l'érosion sur les plages.

Emission France24 : ile Maurice, les plages menacées par la montée des eaux

Ce qui fait dire au Collectif Aret Kokin Nu Laplaz "Une scène catastrophique pour notre littoral abîmé où les travaux de réhabilitation pullulent, à en modifier complètement le linéaire côtier pour ne pas dire défigurer. Ce genre de pratiques sont à bannir. Après on va pleurer face à l'érosion ? A quoi ça sert d'avoir fait un climate change Act pour être en face de telles scènes inadmissibles. Ces types de chantier, doivent être monitored de près, avec la plus grande attention des autorités. Dan nou ledo. Komie ena ankor koumsa ?"

Tout est dit ! 
 

Crédit vidéo : Aret Kokin Nu Laplaz


Mardi 18 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.