Un autre regard

[Vidéo] Sky To Be clash Bruno Raya sur les réseaux sociaux

Lundi 22 Octobre 2018

Depuis le milieu des années 2000 les clashs font rage dans le milieu du rap et occupent une bonne partie de l'espace médiatique, médias spécialisés compris. Le récent clash  entre Booba et Kaaris dans un aéroport à coups de parfums Chanel sur la tronche est épique voir surréaliste.

Quand on y regarde de près, les motifs sont assez obscurs, mais toujours liés à des histoires de contrats et de gros sous, de rivalités et de ventes, de fausses allégations, mais le résultat est toujours le même: l'un d'eux en sort grandi en notoriété.

A Maurice après le coup d'éclat du couple mister Love qui avait en direct dérapé dans un formidable "touss sali", voici le tour de Sky To be de flinguer verbalement l'artiste Bruno Raya dans un règlement de compte dont on comprend vaguement qu'il y a eu des allégations de drogue.

La vidéo de Sky To Be a été partagée plus de 1300 fois avec 58 000 vues !

De la même manière que les "stars" de la téléréalité sont incités à se montrer les plus débiles possible pour faire de l'audience, que les youtubeurs ou instagrameurs se vouent une concurrence féroce pour aller toujours plus loin, toujours plus fort, toujours plus stupide, les artistes locaux se soumettent aux mêmes exigences de la tradition du clash !

Si auparavant les affrontements et insultes se faisaient à travers la création musicale et l'objectif était d'être le meilleur, pas le plus connu. Désormais c'est sur les réseaux sociaux que tout se passe.

Pour rappel, l'interprète de « Dodo baba » et « Ti kote ti kote », Sky To Be, avait été arrêté le 1er octobre, impliqué dans le vol d'une motocyclette à Roche Bois. Il a été libéré après avoir délivré une caution de Rs 8 000 et a eu l'autorisation de quitter le pays pour une tournée internationale.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Le-chanteur-Sky-to-Be-libere_a1674.html

https://www.zinfos-moris.com/Le-chanteur-Sky-to-Be-en-prison-pour-vol-allegue_a1665.html


Rédigé par E. Moris le Lundi 22 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.