Menu



Politique

[Vidéo] Saisie record de drogue: Roshi Badhain dévoile des noms ayant une connexion avec Pravind Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Mardi 4 Mai 2021



L'ancien ministre de Bonne gouvernance a l'habitude de s'adresser au Premier ministre via sa page Facebook, souvent pour l'acculer face à ses mensonges et parfois pour lui lancer des défis.

Ce mardi, c'est sous un calme apparent, que Roshi Badhain est revenu sur la séance au Parlement qui s'est déroulé plus tôt au sein de l'assemblée. En effet, le Premier ministre Pravind Jugnauth assumant le démantèlement de la BAI a évoqué le rôle de Roshi Badhain dans des termes peu élogieux. Ce qui n'a pas plu au principal intéressé qui s'est exprimée ce soir.

Roshi Badhain, chacun le sait, n'est plus l'homme en adoration devant le parti Soleil. Après ses révélations sur l'affaire Angus road d'un terrain mal acquis du couple Jugnauth, il n'a eu de cesse de dévoiler le passé quelque peu embarrassant du Premier ministre. La dernière grosse révélation date d'un meeting organisé par les Avengers, un panel d'avocats institué après la mort de Kistnen, un ex agent du MSM. Le leader du Reform party avait révélé l'accident ayant causé la mort d'un homme à Curepipe impliquant le Premier ministre.

Saisie record de drogue à l'île Maurice, la macabre croisade anti-drogue de Pravind Jugnauth

Avec la saisie de près de Rs 3,6 milliards de 300 kilos de drogue à Pointe-aux-Cannoniers, le dimanche 2 mai, la brigade anti drogue, l’ADSU, a plusieurs suspects dans son viseur, après l'arrestation de Ritesh Gurroby, connu des services de police pour blanchiment d'argent et Siwdanand Rawah, gardien de profession.

Mais c'est surtout les connexions des frères Gurroby que Roshi Badhain a mis en avant, dévoilant des noms dont des proches entourant Pravind Jugnauth : Gurroby, Sunil Gohin et le père du ministre Callichurn.

Crédit vidéo : Roshi Badhain


Mardi 4 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.