Menu



Société

[Vidéo] Rama Valayden livre les secrets de La Pieuvre : le parrain des jeux Jean-Michel Lee Shim


Rédigé par E. Moris le Mercredi 26 Mai 2021



[Vidéo] Rama Valayden livre les secrets de La Pieuvre : le parrain des jeux Jean-Michel Lee Shim
Journée marathon pour Me Rama Valayden durant la journée du mardi 25 mai. Après les Assises, l'homme de loi était invité par le Bar Council à s'expliquer sur son interpellation par la force policière aux petites heures du matin le 17 mai, à la suite de son soutien à la cause palestinienne.

Après un interrogatoire de quatre longues heures, qui s'est terminé en début de soirée, c'est à son domicile une demi-heure plus tard que sous forme de vidéo Me Rama Valayden a dévoilé, comme promis, des informations sur les dessous des courses et de "La Pieuvre".

Le rendez-vous attendu par les internautes a été à la hauteur des attentes. Après quelques minutes de suspense sur le surnom de "La Pieuvre", Rama Valayden a dévoilé le nom de l'homme derrière la main mise sur les jeux de hasard à Maurice : Jean-Michel Louis Kiou Fong Lee Shim.

Le patron de SMS Pariaz, et bailleur de fonds du MSM, élu membre fondateur du Mauritius Turf Club a fait l'objet de dénonciation en règle par Rama Valayden. Le bookmaker qui s'est implanté dans tous les coins de rue du pays, avec son important réseau des jeux, loteries et paris en ligne sur les matchs de football et les courses hippiques s'est construit un empire grâce au pouvoir.

Me Rama Valayden aurait établi selon des documents publiés sur sa page officielle, l'axe du blanchiment d'argent avec l'achat de chevaux de course. L'ancien Attorney general a aussi donné des chiffres sur le financement de la campagne électorale du parti MSM appartenant au clan Jugnauth, par circonscription, où Lee Shim a jeté des millions de roupies. De quoi donner le tournis à plus d'un. 
 
 
Politique et médias, le nouveau cocktail des parrains des jeux
 
 

Mercredi 26 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.