Menu

Un autre regard

[Vidéo] Quand Padayachy se vante de toucher un salaire de base de Rs 200 000 comme ministre


Rédigé par E. Moris le Mercredi 20 Avril 2022

Le pays s'enflamme face à la hausse des prix et les abus du pouvoir, privilégiant les ministres, députés, conseillers, supers conseillers, conseillers "bénévoles", qui empilent leurs fortunes aux finances publiques. Alors que le peuple a faim, essayons de mieux comprendre la colère des Mauriciens.



Alors que Pravind Jugnauth depuis son arrivée au pouvoir, clame «L’argent public couma mo l’argent. Kan mo depense, mo faire gagne value for money», la dette publique, elle, continue d’augmenter. Et pourtant, invité le 12 juin 2021, sur le tout nouveau plateau de Radio Plus, aux "Cinquante nuances de bleu", costume à carreaux de l'animateur compris, Padayachy a offert un moment d'anthologie radiophonique.

A la question de Nawaz Noorbux: "Apart touriste ki pou amene croissance 9%, kot sa croissance 9% pou sorti ? "
- Renga : "Tourisme.... 650,000 touristes..."
- Nawaz N. : " et après..."
- Renga : "Pa zis sa...nu mesure phare du Budget c'est drains !"

Mais vous avez sûrement raté ceci  du ministre des finances et du développement économique depuis le 12 novembre 2019.

- Renga : "comme enn ministre mo salaire c'est Rs 200 000, en tant ki ancien First Deputy Governor of the Bank of Mauritius, mo ti p touche Rs 400 000, mo pas honte pour dire li, li bocoup bocoup bocoup d'argent..."
- Nawaz :" enn ministre touche ziste Rs 200 000...?"
- Renga : " Enn salaire de base, tout nou bann allowance, nou lessence, nou gagne cash pou mett lessence dans loto, enn constituancy clarck, enn chauffeur,...mo gagne super bien mo lavie..."
 

Crédit vidéo :


Mercredi 20 Avril 2022


1.Posté par Caro le 21/04/2022 07:14
Essence +33%, gaz+33%, huile+33%, salaires des ministres +33% ???

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.