Menu



Faits Divers

[Vidéo] Où est Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb ?


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Janvier 2021



Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb faisait partie des 184 détenus à avoir obtenu la grâce présidentielle en 2017, à l’occasion du 25e anniversaire de l’accession du pays au statut de République. Mais ce n’est pas pour cela qu’on parle de lui. 
 
Cet homme de 38 ans s’était filmé en train de dire des insultes à l’égard d’une communauté. Certes, il était sous l’influence de l’alcool ou d’une autre substance euphorisante lorsqu’il a fait. Mais cela n’excuse en rien les insultes et les dénigrements proférés. Des termes qui méritent sans nul doute des poursuites et même un retour à la case prison. 
 
Si la Rédaction de Zinfos Moris avait eu vent de la vidéo avant aujourd'hui, il ne fait aucun doute que nous l’aurions dénoncée, publiée et demandé que Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb soit poursuivi pour mise en danger de l’harmonie sociale et communautaire dans le pays. Mais nous n’avons eu cette vidéo que ce vendredi. 
 
Et avant même qu’on ne puisse dénoncer son auteur, deux autres vidéos nous ont été envoyées. L’une d’elles est en deux parties. La première contient les insultes proférées par Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb. Mais dans la seconde partie, on voit l'homme couvert de bleus en train de s’excuser et demander pardon. Il est clair qu’il ne fait que répéter ou dire ce que les personnes en train de filmer lui disent. 
 
Dans la seconde vidéo que nous avons reçue et qui dure 8 secondes, on voit Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb visiblement torturé et forcé à proférer des insultes envers une autre communauté. 
 
Nos lecteurs et internautes auront peut-être du mal à croire le dilemme dans lequel la rédaction s’est retrouvée. Fallait-il évoquer toute cette affaire au risque de : 
(i) donner du grain à moudre à des crétins fanatiques de tous bords ? 
(ii) donner un retentissement médiatique à une affaire qui peut déraper surtout en raison de crétins fanatiques de tous bords ?
 
Fallait-il taire toute l’affaire au risque que cet imbécile qui, tout le monde en convient, a débité n’importe quoi meurt ? Pour nous, la vie est sacrée. Surtout que les vidéos qui nous parviennent circulent sur le profil Facebook d’un groupe sectaire connu pour des actes de violence. 
 
Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb mérite d’être puni, mais par la loi. 
 
Et la Rédaction de Zinfos moris précise qu’elle aurait agi de la même façon quelle que soit la communauté d’une personne qui débite des insanités sur un groupe ethnique et quel que soit la communauté ou religion d’une milice qui tiendrait une telle personne entre ses mains.


Vendredi 8 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.