Menu



Société

[Vidéo] Nilen Vencadasmy et ces positions à géométrie variable


Rédigé par E. Moris le Samedi 4 Mai 2019

Jean Ferrat dénonçait ceux qui ont « tronqué leur idéaux contre un joli attaché-case ». Loin de nous l’idée de penser que les jeunes imbéciles finissent vieux cons, comme il chantait. Quoi que…



Lors de la visite du candidat Emmanuel Macron à l'île de La Réunion. La team "Nu Républik" en présence de Ken Arian et Nilen Vencadasmy.
Lors de la visite du candidat Emmanuel Macron à l'île de La Réunion. La team "Nu Républik" en présence de Ken Arian et Nilen Vencadasmy.
Personne n’ira contester la décision de l’ami Nilen Vencadasmy d’avoir « fait un choix ».

C’est son choix, sa « liberté de penser » comme dirait l’autre… chanteur. En fin de compte, qu’un jeune professionnel fasse le choix de se jeter de plein pied dans l’arène politique ne devrait surprendre personne. 

Il est vrai qu’il était difficile de comprendre l’acharnement contre le pauvre (figurativement) Nilen parce qu’il s’est mêlé à la « pourriture » (Bérenger dixit). Même si les centres d’enfouissement de déchets sont aussi peints en mauve et en rouge.

D’autant que d’autres avant lui ont pris ce même chemin, c’est-à-dire qu'ils étaient persuadés que « le changement » passait par une « nouvelle force » avant d’être happés par des propositions alléchantes de ceux-là même qu’ils dénonçaient il y a pas si longtemps. 

Oublions ses propos selon lesquels, il ne sera jamais sur la même estrade que les Jugnauth, Bérenger et Ramgoolam ! À bon entendeur, lorsqu’on pense qu’un crachat pourrait nous retomber sur le visage, mieux vaut s’assurer que ce ne soit pas un gros ! 

Mais comment quelqu’un qui prônait le mauricianisme il y a peu, pourrait-il accepter une investiture octroyée sur une base sectaire et communale (dans le sens mauricien) et, mieux, être aligné dans une circonscriptions en fonction de son appartenance ethnique, c’est-à-dire 8, 13 et 19 ? 

Vous rendez-vous compte qu’il pourrait se retrouver sur la même estrade et aux côtés d’Ivan Collendavelloo ? Le leader du Muvman Liberater est celui-là même dont le volubile Nilen (sur Facebook) disait qu’il était celui qui avait perdu le plus de crédibilité après l’épisode yeux-dans-les-yeux avec Sobrinho ou d'un Anil Gayan qu'il avait traité de tous les noms lorsque ce dernier était ministre de la Santé. Des petites perles qui démontrent l'inconstance d'un jeune homme qui clame faire partie du "renouveau" mais réputé pour être une girouette politique(Voir vidéo)

Mais au-delà des positions à géométrie variable de Nilen Vencadasmy, il y a un phénomène plus dangereux. C’est le réseau que tisse Ken Arian autour de Pravind Jugnauth. Car il s’agit de deux amis, deux frères… et même anciens partenaires en affaire selon les mauvaises langues, et qui partageraient la même loge maçonnique. 

Évidemment, le conseiller très spécial du Premier ministre n’est pas le premier à essayer de tisser une toile d’araignée autour d’un chef de gouvernement. On a vu cela sous tous les régimes ! Mais il y a un pas de franchi ! 

En même temps, il faut se rendre à l’évidence. Le MSM ne pouvait décemment pas présenter trois-quarts des mêmes visages qu’en 2014. Cette année-là, c’est dur à admettre, Paul Bérenger avait raison d’utiliser le terme « ramassis united ».

D’ailleurs, à cause de cette équipe construite avec tout et n’importe qui – et beaucoup de n’importe qui –, Pravind Jugnauth et l’Alliance Lepep ont totalement bousillé un mandat historique, car obtenu dans des circonstances défiant toute logique. 

Donc, il faut reconstruire le MSM. Et c’est dans ce contexte qu’entre en jeu l’ami Ken Arian et ses copains, des professionnels respectables, qu’il fait caser à tour de bras dans les institutions de l’État et qui, à leur tour, s’arrangent pour faire caser des proches à eux. Il y a un drôle de parfum qui émane au Royaume du Danemark !!!

Crédit vidéo : Dev Sunnasy.


Samedi 4 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.