Société

[Vidéo] Le père Sullivan se confie sur sa maladie qu’il qualifie de « chance et bénédiction »

Mardi 12 Février 2019

La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches: pour nous encourager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, une journée mondiale des malades, créée en 1992 par le Pape Jean-Paul II, est célébrée chaque année, le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes.


A l'occasion de la journée mondiale des malades, le père Gérard Sullivan, curé de l’église Notre-Dame de Lourdes offre un témoignage bouleversant concernant sa maladie.

En septembre 2004 le père Sullivan apprend qu’il a un cancer à l’estomac. Cet événement de sa vie qu’il qualifie de « chance et bénédiction » a été accompagné d’incompréhensions et d’angoisse. 

Un message fort et exceptionnel. La solidarité des malades et tout ce qui permet aux personnes atteintes de maladie de se sentir écoutées, reconnues...tout comme il n'est pas nécessaire d'avoir des convictions religieuses pour apporter son aide et sa compassion à des personnes souffrantes, un petit geste suffit

Le père Sullivan est un survivant, après avoir animé la deuxième messe de la veillée pascale à Rose-Hill en avril 2015, il est victime d'un hit-and-run. Il s’est fait reverser par un véhicule alors qu’il se rendait au centre de documentation religieuse, à quelques mètres de l’église, le conducteur prenant ensuite la fuite. Des travailleuses de nuit se trouvant dans les environs ont été les premières à lui venir en aide, suivis de quelques paroissiens qui quittaient l’église. Blessé à la jambe mais prenant son travail très à coeur, il avait continuer d'animer la messe quelques jours après son accident.

 

Crédit vidéo: Diocèse de Port-Louis


Rédigé par E. Moris le Mardi 12 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.