Menu



Société

[Vidéo] Kailesh Jagutpal : " laisse mo peigne mo cheveu enn coup...hey mo gagne dwra matelot"


Rédigé par E. Moris le Jeudi 11 Mars 2021



Alors que le Premier ministre se fait porter pâle, tel Fantômas dans son manoir à Angus Road depuis l'annonce du confinement, ce sont ces subalternes, accessoirement ministres et conseillers qui font les  clowns.

Après la communication désastreuse hier, de la ministre de l'Education Leela Devi Dookun-Luchoomun, lors de la conférence de presse, confondant les dates des examens, et puis ce jeudi après-midi, l'attitude ridicule du ministre des Finances portant son masque dans une vidéo enregistrée, on pensait que le pire était derrière nous. Que nenni ! 

Lors du point de presse de ce jeudi du comité national de communication sur le Covid-19 qui s'est tenue au Nouveau Trésor, à Port-Louis, le ministre de la Santé Dr Kailesh Jagutpal et le conseiller "bénévole" Zouberr Joomaye ont semblé prendre "nissa" avant d'annoncer le nombre croissant de cas de Covid-19 à Maurice. (voir la première minute en vidéo). Du retard sur l'heure annoncé, quelques secondes avant de prendre la parole, Kailesh Jagutpal qui souhaite se faire beau avant de se présenter devant les spectateurs et internautes, se prend à plaisanter avec une très grande légèreté.

" Laisse mo peigne mo cheveu enn coup...hey mo gagne dwra matelot"

La situation dans d'autres circonstances aurait prêté à rire ou sourire, et nous serions les premiers à le souligner, sauf que face à l'explosion de nouveaux cas signalés à différentes heures durant la journée, c'est l'angoisse pour les Mauriciens et la diaspora, qui vivent ce confinement comme une double peine.

Rappelons par ailleurs, que les circonscriptions 15, 16 et 17 se retrouveront dans un confinement total à partir de minuit ce soir, alors que les cas de COVID-19 grimpent à 56.

Crédit vidéo : GIS Mauritius


Jeudi 11 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.