Menu

Société

Vidéo- Jugnauth qualifie la grève de la faim de Nishal Joyram de « cinéma » et qu’il rentrera au « Guiness book »


Rédigé par E. Moris le Mardi 6 Décembre 2022



Capture d'écran
Capture d'écran
Dans notre démocratie en déclin, l'on assiste à une haine de la solution médiane, ce que Aron appelait la « décision raisonnable ». Elle ne satisfait personne. Ce qui pousse finalement nos dirigeants, trop souvent, à préférer bomber le torse, se tenir droit et répéter cette insupportable expression « j'assume », plutôt que d'avancer une solution, fût-elle imparfaite.

En maintenant la hausse des carburants, Pravind Jugnauth veut prouver qu'il sait comment gérer l'économie du pays. C'est lui le boss. Il n'a cure de ce que pense les autres, puisque selon lui, le "bon sens prévaut", peut importe que l'action de Nishal Joyram  soit devenue une cause nationale. 

Tel père, tel fils. Rappelez-vous, en octobre 2017, lorsque des "taties", femmes 'cleaners' des écoles ont entamé une grève de la faim afin de réclamer une misérable hausse de salaire, à la question de savoir pourquoi Pravind Jugnauth  n’a pas rencontré les grévistes de la faim, Sir Anerood Jugnauth avait lancé : "Abé ki pou joindre zot ? Si zot décide pou al suicide, nou bizin al joindre zot ?". "Mo fou pa mal ek zot".

Décembre 2022, soit six ans plus tard, le Premier ministre reste constant. Il continue de faire la sourde oreille et affirme à qui veut l'entendre que c'est l’opposition, qualifié de «corbeau» qui profite d'un «kapital politik» au détriment des conséquences sur la vie de «sa boug la» et « bann dimoun coma li ». Pour le Premier ministre, le gouvernement a pris plusieurs mesures pour soulager la population. Point final. C'est ainsi que vendredi dernier, dans la circonscription N°3 (Port-Louis-Maritime/Port-Louis-Est), en présence de Roubina Jadoo-Jaunbocus et du ministre Anwar Husnoo, alors que Nishal Joyram entamait son 19e jour de la grève de la faim, le chef du gouvernement dans son discours a tenté de justifier ses prises de position avec des propos choquants et dénués d'humanisme. Il a qualifié la grève de la faim menée par Nishal Joyram comme un « cinéma » et se moquant ouvertement de ce dernier, indiquant qu’il rentrera au « Guiness book ». Insinuant sournoisement sous les ricanements de l'assemblée que "mo trouv sa ein p drole ki depi 14/15 zours li p fer grev de la faim meme"

 

Crédit vidéo : Radio Mo Pep


Mardi 6 Décembre 2022


1.Posté par Caro le 07/12/2022 15:30
Tant que personne ne bouge, il va continuer ce petit machin !!!
Les moutons sont là!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.