Menu

Société

Vidéo- Hautement symbolique, la présence et bénédictions de Mgr Piat rendant visite à Nishal Joyram


Rédigé par E. Moris le Dimanche 4 Décembre 2022



Vidéo- Hautement symbolique, la présence et bénédictions de Mgr Piat rendant visite à Nishal Joyram
L'île Maurice et la diaspora ( de la Belgique à Bruxelles) se sont mobilisés main dans la main en rejoignant la cause de Nishal Joyram.

Tous les leaders de l'opposition mais aussi des milliers de visages connues ou inconnues se sont relayés au chevet de ce citoyen engagé et enseignant de profession. L'action de Nishal Joyram est devenue une cause nationale, chacun l'a bien compris, alors que le Premier ministre fait la sourde oreille et affirme à qui veut l'entendre que c'est l’opposition, qualifié de «corbeau» qui profite d'un «kapital politik» au détriment des conséquences sur la vie de «sa boug la» et « bann dimoun coma li ». Pravind Jugnauth campe sur ses positions arguant que le gouvernement a pris plusieurs mesures pour soulager la population.

L'exemple vient d'en haut. Le Cardinal Piat accompagné du père Mongelard se sont rendus ce dimanche en toute humilité au chevet de Nishal Joyram pour lui offrir des bénédictions et des prières (voir vidéo) L'association socioculturelle la VoH a également mandé un prêtre pour une cérémonie de prières au gréviste. Rappelons que Nishal Joyram a entamé son 20e jour de grève. Il réclame la baisse des prix des carburants. Selon le Dr Vasant Gujadhur, membre du comité de soutien, l’état de santé du gréviste de 44 ans est préoccupant et se dégrade d'heure en heure. 

A ce jour, rappelons que le gouvernement n'a établi aucune ligne de négociation avec Nishal Joyram en vue de faire baisser les prix des carburants à Maurice, ceci malgré les correspondances du comité de soutien, des différents syndicats, de l'opposition ou encore de Jack Bizlall. Du jamais-vu de mémoire de syndicalistes nous apprend-on. 

Crédit vidéo : Ivor Tan yan


Dimanche 4 Décembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.