Société

[Vidéo] EXCLUSIF : L'auteur qui a appelé à manifester illégalement contre la marche des Fiertés, le 2 juin 2018 récidive

Vendredi 14 Juin 2019

ZINFOS MORIS a retrouvé sur le web, quelques heures avant la marche LGBT qui aura lieu ce samedi 15 juin, l'auteur du clip qui a appelé à manifester illégalement l'année dernière.


C'est sur le web, que ZINFOS MORIS a retrouvé l'auteur de la vidéo qui a appelé à manifester illégalement l'année dernière. Cette fois-ci, c'est dans une interview tournée dans un studio qu'il continue à cibler la communauté homosexuelle de l'île avec des propos relevant du surréalisme face à un pseudo "intervieweur".

Une nouvelle vidéo circule intitulée "Interview: Kifr bane Morisien manifester contre LGBT?" qui dure près de huit minutes et a été partagée près de 200 fois sur la page MYB-Mauritian Young Brotherhood. Elle met en scène des théories et inepties les plus fumeuses.

Selon l'interprétation de cet "intégriste", l'homosexualité est une chose "immorale" qui ne devrait pas exister et qui représente un "danger" pour la société mauricienne.

Les deux individus sur le plateau n'hésitent pas à mélanger le cas des jumeaux, des travestis, et évoquent encore des "bus" remplis de touristes au Danemark qui organisent des rapports sexuels avec des... animaux.

Si leur acolyte, le prédicateur radical Javed Meetoo est actuellement derrière les barreaux de Alcatraz pour un rallye illégal, ce sont ses "petits fidèles soldats" déjà connus des autorités qui font monter la mayonnaise avant la marche LGBT qui aura lieu ce samedi 15 juin.

ZINFOS MORIS avait retrouvé l'auteur de cette vidéo, sur le compte Facebook et sur la liste d'amis de Javed Abu Junayna (Javed Meetoo sur les réseaux sociaux a plusieurs profils), l'auteur de la vidéo invitant à manifester le samedi 2 juin 2018.

Pour rappel, ils étaient nombreux à exiger une réaction du Premier ministre Pravind Jugnauth et une condamnation publique, après la manifestation anti-Marche des Fiertés organisée le samedi 2 juin 2018 dans la capitale, au cours de laquelle des menaces de mort avaient été proférées envers des membres du Collectif Arc-en-Ciel (CAEC).

La police avait reçu l’instruction d’identifier les meneurs des manifestants homophobes qui s'étaient massés sur la place d’Armes. Des arrestations étaient à prévoir. 

Les ambassades avaient fait savoir qu’il ne fallait pas que les autorités mauriciennes prennent ce rassemblement à la légère. Plusieurs titres de presse internationaux avaient relaté l’annulation de la Marche des Fiertés à Maurice après que des opposants se soient illégalement massés à la Place d’Armes pour entraver cette manifestation. Ce qui a écorné grandement la réputation et l’image de l’île. 

Les internautes à travers le monde ont été nombreux à apporter leur soutien au CAEC à travers leurs commentaires sur les réseaux sociaux.

Javed Meetoo, prédicateur radical bien connu des autorités et de la cellule anti-terrorisme, avait violemment perturbé le cortège. Il avait affiché un symbole de l’Etat islamique sur son bonnet. Il avait été interpellé dans les jours qui ont suivi la manifestation, puis libéré grâce à son avocat Raouf Gulbul. 

Un an après, où en est l'enquête ? En apparence au point mort. 

ZINFOS MORIS avait publié le 27 juin 2018, une vidéo* massivement diffusée sur les réseaux sociaux et différents forums avant la marche des Fiertés organisée le 2 juin, que nous vous proposons de revoir.

On y voit trois jeunes lancer un appel aux Mauriciens dans un clip diffusé en créole et contre la communauté LBGT décrite selon eux comme des "malangues", des "malpropres". 

Ces jeunes proposent leur version du couple parfait. Ils remettent en cause ceux qui ont fait le choix d'être différents avec des propos homophobes. S'en suit un message fait de prédictions divines et de malédictions. Selon X, l'auteur de ce clip vidéo, si les Mauriciens gardent le silence, c'est qu'ils acceptent la manifestation de la marche des Fiertés au Caudan.  

Cette vidéo lance un appel  à manifester "aux frères" et sur la "base" pour faire "la guerre" contre les militants gays. Ils expliquent comment manifester : en masse et sans tomber dans la provocation qui selon eux est un complot pour les faire déraper durant le mois de ramadan.  

*Cette vidéo, après avoir été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Après avoir été vue plus de 37.000 fois, elle a été retirée et est aujourd'hui introuvable. ZINFOS MORIS a pu malgré tout s'en procurer un exemplaire. Nous avions fait le choix, à l'époque de flouter les visages des intervenants.

 



Rédigé par E. Moris le Vendredi 14 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.