Menu



Politique

[Vidéo] Cybersecurity and Cybercrime Bill : Un match Reza versus Fazila


Rédigé par E. Moris le Jeudi 11 Novembre 2021



Ils étaient les deux autres intervenants à prendre la parole sur le Cybersecurity and Cybercrime Bill mardi au Parlement.

Reza Uteem, pour le MMM, a évoqué la nécessité de combattre les cybercrimes. Mais, selon lui, il y a toujours la crainte des abus de la part des autorités. Il a notamment évoqué les « arrestations arbitraires », arguant que la police en a profité sous la Mauritius Computer Misuse and Cybercrime Act. Avec la nouvelle loi, a-t-il prévenu, le champ d’action de la police est élargi. 

Reza Uteem soutient que la clause sur les faux profils notamment fait de la création d’un faux profil un délit. Mais il soutient que la définition de blesser (harm en anglais) est si vaste dans le texte de loi que n’importe quoi peut devenir un délit. Il soutient également que les nouvelles infractions contenues dans le texte de loi sont déjà couvertes par l’Information and Communication Technologies Act. Néanmoins, il dit ne pas comprendre l’augmentation drastique des peines. Il soutient qu’un même crime est puni plus sévèrement s’il est commis avec un ordinateur. Il soutient aussi que la peine pour extorsion, par exemple, passe de deux ans de prison sous le code criminel à 20 ans sous le Cybersecurity and Cybercrime Bill. Une disproportion qui, selon lui, va à l’encontre de la convention de Budapest. 

Quant à Fazila Jeewa-Daureeawoo, elle a déclaré que l’intention du gouvernement n’est pas de museler le droit d’expression et la liberté d’expression. Elle soutient que la loi doit évoluer avec son temps. La Mauritius Computer Misuse and Cybercrime Act est obsolète, a-t-elle indiqué. Et d’insister que les statistiques sur les cybercrimes donnent une indication quant à l’urgence de la nouvelle loi.

Elle a aussi indiqué que les faux profils constituent un gros problème car ils sont utilisés pour des actes malveillants. Et Fazila Jeewa-Daureeawoo de sortir son arme maîtresse : l’obtention d’un ordre d’un juge en chambre est toujours nécessaire. « C’est un garde-fou », a-t-elle déclaré. Les débats reprendront le 16 novembre 2021.

Crédit vidéo : MMM Tv


Jeudi 11 Novembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.