Menu



Environnement

[Vidéo] Aktivist Ekolozik Rezistans ek Alternativ dan Mahebourg WaterFront


Rédigé par E. Moris le Jeudi 6 Août 2020

Des dizaines de kilomètres de littoral touchés, par la plus grave catastrophe écologique jamais observée sur les côtes mauriciennes.



Le navire japonais transportant des hydrocarbures s’est échoué, au large de l’île Maurice, à la fin du mois de juillet. Les autorités, qui se voulaient plutôt rassurantes, ont cependant annoncé jeudi 6 août que la coque du navire était fissurée, et que du fuel s’en échappait.

Le vraquier MV Wakashio s’enfonce dans l’eau, alors qu'il transportait 200 tonnes de diesel, et 3.800 tonnes de fuel.

Repéré depuis le 25 juillet derniers dérivant près des côtes, les autorités mauriciennes n’ont pas tiré la sonnette d’alarme, et ont assuré que la situation était sous contrôle. Le gouvernement affirmait qu’ «aucun déversement d'hydrocarbures n'a été observé à la suite de cet échouement», et que des évaluations étaient en cours afin de procéder à une opération de remorquage. 

Le déversement de fuel dans la mer présente un risque considérable pour la faune et la flore marine, mais aussi pour les pécheurs, la population locale et les touristes. 

Les écologistes regrettent les dégâts incalculables pour les écosystèmes marins et terrestres.

Cette nuit, alors que la plupart de nos élus dorment et ronflent, les activistes écologiques de Rezistans ek Alternativ, bravent le froid et le sommeil pour contrer la marée noire qui déferle sur les côtes mauriciennes.

"Enn ti koudme ReA pou sey kont kare Mare Nwar, ki pe deferle akoz move planning ek politik gouvernman. Zwenn nou! Anou fer mouvman-la grandi! Pou lamour nou mama lamer! 

Ils ont décidé de ramasser de la paille de canne à sucre pour créer une sorte de boue afin de contenir l'huile qui arrive par vagues sans discontinuer.

Crédit vidéo : Rezistans ek Alternativ


Jeudi 6 Août 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.