Menu



Politique

[Vidéo] Affaire BAI : selon Shakeel Mohamed le MSM a du « sang sur les mains »


Rédigé par E. Moris le Mercredi 5 Mai 2021



Le Supplementary Appropriation (2020-2021) Bill a été l’occasion pour les parlementaires des deux camps, mardi, de revenir sur l’affaire BAI. 

C’est Shakeel Mohamed qui a dégainé en premier. Et c’est tout un arsenal qu’il a dirigé contre le gouvernement, allant jusqu’à dénoncer des « mensonges », des « erreurs » et même « le désir de détruire » un groupe pour des raisons politiques. Notons qu’il est même allé jusqu’à dire que le MSM a du « sang sur les mains », avant de se faire rabrouer par le Speaker. 

L’analyse de Shakeel Mohamed est simple. Dès décembre 2014, le gouvernement d’alors a décidé de détruire le groupe BAI. Cela, sur la base d’une vendetta politique. Ce faisant, il y a eu un gros désordre créé pour lequel aujourd’hui, soit mardi, le ministre des Finances réclame que le Parlement approuve le décaissement de Rs 11,9 milliards. « L’ironie, c’est qu’on veut faire approuver le décaissement d’une somme qui a déjà été utilisée », a-t-il déclaré. 

Shakeel Mohamed insisté sur le fait que jusqu’ici, malgré toutes les accusations formulées par les dirigeants politiques, aucun dirigeant lié à l’ex-BAI n’a été poursuivi. 

Mais pour le député du Ptr, ce n’est pas le plus grave. Ce qui l’est, selon lui, c’est que les actifs de l’ancien groupe dans des compagnies diverses ont été vendues et ont rapporté Rs 2,23 milliards. « Il s’agit de l’argent du supposé plan Ponzi », a-t-il souligné. Et Shakeel Mohamed d’insister pour que ces livres de comptes soient rendus publics.  

Il a aussi dénoncé le fait que l’hôpital Appolo Bramwell ait été vendu à Ciel Group pour un montant en deça de sa valeur sur le marché. Et le pire, selon lui, c’est que l’argent n’est pas allé dans les comptes de la National Investment Corporation mais dans le Consolidated Fund. « C’est du grand banditisme de la part du gouvernement », a-t-il déclaré. 

Et Shakeel Mohamed de s’interroger sur les relations entre Pravind Jugnauth, Premier ministre et ministre des Finances, et la société britannique Omega Ark qui voulait à un certain moment acheter Appolo Bramwell. Il est allé jusqu’à insinuer que Pravind Jugnauth aurait rencontré un des responsable d’Omega Ark. Et de préciser que la NIC avait évalué l’hôpital privé à Rs 2,5 milliards. 

Shakeel Mohamed a aussi évoqué les diverses sommes d’argent que le groupe BAI a remises au MSM en 2012. Il a évoqué un montant de Rs 12 millions reparties en différentes tranches.

Crédit vidéo : Yusuf Nazeer/ Top Fm


Mercredi 5 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.