Menu

Un autre regard

[Vidéo] A la découverte du jardin suspendu de Sanjeev Nundran


Rédigé par E. Moris le Dimanche 9 Octobre 2022



Sanjeev Nundran, âgé de 52 ans, est vidéographe de profession. Ses passions, le jardinage, la randonnée et le trail. Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux a suscité d'énormes réactions, grâce à son jardin d’une superficie de 70m2 situé au toit du 2e étage (10m du sol).

La plantation se fait dans des conteneurs (drom) en plastique. Son jardin potager existe depuis bientôt 15 ans et est destiné à sa consommation personnelle. Il partage les excédents avec ses proches. Son épouse nourrit quelques poules et cailles pour les oeufs et ils utilisent la litière, les excréments des volailles et les déchets organiques ménagers après compostage pour les légumes.

Dans son jardin suspendu, on y trouve de la calebasse, du giromon, patole, pipengaille, butternut, courgette, aubergine, betterave, haricots, pois mangetout, chou, choux fleur, brocoli, chou navet, pakchoy, petsai, patisson, piment de cayenne, piment cari, piment thai, peperoni, concombre, songe, salades, roquette, épinard et tomates. Les aromates ne sont pas en reste : thym, persil, cotomilli, menthe poivrée, menthe marocaine, basilic citron, caripoulé, romarin, échalotte, origan, céleri, poireau, kimchoy, gingembre, gingembre mangue, curcuma.

On y trouve également des plantes médicinales: citronnelle, baume du Pérou, efferalgan, ayapanna et lavande. Mais aussi des fruits: figue, fraise, grenadine, citron vert, combava et bientôt des longanes de chine.

Sanjeev nous confie que le plaisir de consommer des légumes frais sans pesticide chimique et surtout cultivés naturellement est inestimable mais l’économie réalisée n’est pas négligeable. Au moins Rs 10,000 mensuellement d'économie Si il achète l’équivalent en produits organiques, cela ferait Rs15,000 par mois. Sa philosophie : il pense que toute personne qui tient à sa santé doit avoir un jardin où elle sait exactement ce qu’elle mange tous les jour. « We are what we eat.»  « A force de consommer des légumes bourrés de pesticides et fertilisants chimiques, on finit par devenir les meilleurs « clients » des médecins et pharmaciens. Il est grand temps de prendre une autre route.» 

Voici quelques précieux conseils de Sanjeev pour ceux qui souhaitent se lancer tout comme lui vers cette autonomie alimentaire :

1 - Ne surtout pas mettre de la terre directement sur le toit. (Sauf si le toit est conçu et a été préparé pour)

1 - S’assurer que les conteneurs ne soient pas en contacte avec la dalle car l’humidité risque de causer de la moisissure à l’intérieur. 

2 - Un support en demi-cercle est très utile afin que les conteneurs ne s’écartent pas avec le poids de la terre et qui permet de balayer sous les conteneurs.

3 - Une bonne hygiène du jardin veut dire moins de pestes et parasites.

4 - Laisser les oiseaux s’occuper des chenilles. (Ne repoussez pas ces alliés) Protégez les plantes pour qui les oiseaux sont des nuisances (Ex fraises et tomates)

5 - Ne surtout pas placer les conteneurs au centre des pieces de la maison. Privilégier les « beams » où ça peut supporter des poids conséquents.

6 - Essayer d’éviter les pesticides chimiques

7 - Ne pas mettre la barre trop haute en se lançant dans la culture organique pour débuter.

8 - Prenez du plaisir. Vos légumes le sentiront.

L'entretien de son jardin lui prend 30 à une heure chaque jour pour arroser et s’assurer que tout va bien et le week end un peu plus pour la semence, le désherbage et l’entretient. Son objectif, il compte proposer dans un avenir proche des solutions clefs-en-main pour ceux qui souhaitent avoir un jardin potager sur leur toit. (S’il y a la demande)

Crédit vidéo : Sanjeev Nundran


Dimanche 9 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.