Santé

Vente de psychotropes : Entre les pharmaciens et le ministère, la guerre est déclarée

Mardi 4 Juin 2019

Les nouveaux règlements du ministère de la Santé concernant la vente de psychotropes sont à l’origine d’un bras de fer entre les pharmaciens et l’État.

Un groupe de pharmaciens avaient demandé et obtenu une injonction intérimaire vendredi. Cela, en attendant que la cour suprême entende les deux parties. Ce qui a été fait hier.

Et la juge Shameem Hamuth-Laulloo, en référé, n’a pas transformé l’ordre intérimaire en ordre interlocutoire. Au contraire, elle a rejeté la demande des pharmaciens sur la base que les règlements en question sont déjà entrés en vigueur à partir du 1er juin 2019.

Un ordre gelant la décision n’a donc pas de raison d’être. Mais les pharmaciens ne baissent pas les bras. Ils vont maintenant ajuster le tir et réclamer une révision judiciaire de la décision. Ce qui est plus logique ! C’est ce qu’ont annoncé certains des pharmaciens concernés dans les médias.

Rappelons que ces nouveaux règlements concernant la vente de psychotropes dans les officines.

Rédigé par E. Moris le Mardi 4 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.