Menu

Société

Variant indien :Le gouvernement mauricien refuse de fermer les frontières avec l'Inde


Rédigé par E. Moris le Samedi 24 Avril 2021

Le Covid-19 et ses variants font des ravages en Inde. A Maurice la décision de garder les frontières ouvertes avec l'Inde interpelle.



L'épidémie de Covid-19 est totalement hors de contrôle en Inde. Alors que la seconde vague qu'affronte le pays est en partie imputable à l'émergence d'un nouveau variant, le B.1.617, également appelé «double mutant», une nouvelle souche du virus vient d'être découverte. Cette fois-ci, il s'agirait d'un variant «triple mutant».

Un million de cas en quatre jours

L'Inde est complètement submergée par la flambée de l'épidémie sur son territoire. Le pays vient d'enregistrer un record mondial de contaminations de Covid-19 en une journée, avec plus de 310.000 nouveaux cas recensés au cours de ces dernières vingt-quatre heures. Sur quatre jours, le chiffre s'élève à un million de cas, précise The Independent.

Les grandes villes du pays sont les principaux foyers de contamination. Parmi elles figure New Delhi, la capitale, où le service de santé est au bord du gouffre. Les hôpitaux de la mégapole font face à une importante pénurie d'oxygène, tandis que les médicaments manquent sur tout le territoire.

Le ministre de la Santé a justifié la décision des autorités de ne pas fermer les frontières avec l’Inde

Il a même indiqué qu’un vol en provenance de la Grande péninsule devrait atterrir dans les prochains jours. Questionné au cours d’une émission radio sur le variant indien, il a été demandé à Kailesh Jagutpal s’il n’était pas judicieux de ne plus autoriser de vol venant de l’Inde. Non, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Il n’y a aucune raison de le faire ! » Questionné sur le fait que des travailleurs indiens viennent à Maurice et peuvent ramener avec eux le variant, Kailesh Jagutpal a minimisé la chose. « Savez-vous combien de tests ces travailleurs doivent effectuer avant de venir chez nous ? Au moins trois ! »

Il serait judicieux de préciser que le gouvernement mauricien reçoit une compensation lors de la mise en quarantaine des passagers. Mais le gain financier vaut-il le risque de faire entrer sur le territoire un variant dont on ne connait pour l'heure pas grand chose si ce n'est qu'il fait beaucoup de ravages?

Rappelons qu'à ce jour, depuis la seconde vague, les autorités mauriciennes refusent de communiquer sur la présence des variants existants à Maurice.

Samedi 24 Avril 2021


1.Posté par Yan le 24/04/2021 05:56
Quand comprendrez vous que tout cela est devenu un problème de gros sous et de politique dans le monde entier ? L'humanité est elle si naïve ? La santé est le prétexte, c'est tout. Ce virus n'est pas si grave.

2.Posté par Caro le 05/06/2021 21:11
Rappelons qu'à ce jour, depuis la seconde vague, les autorités mauriciennes refusent de communiquer sur la présence des variants existants à Maurice.
Tout est dit dans cette phrase!
Cherchez l erreur!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.