Faits Divers

Vallée des Prêtres : Funérailles suite à l'agression mortelle de Shyam Krishna Ramgoolam

Mercredi 18 Juillet 2018

Vallée des Prêtres : Funérailles suite à l'agression mortelle de Shyam Krishna Ramgoolam
Ils étaient nombreux venus se recueillir à Vallée des Prêtres ce matin. Les proches et amis sont venus se rendre un dernier hommage à Shyam Krishna Ramgoolam.

L'émotion était intense et palpable lorsque Arvinsing Ramgoolam est sortit des soins intensifs pour rendre un dernier hommage à son père tué à coups de sabre.

Le vendredi 13 juillet, Shyam Krishna Ramgoolam 71 ans a été agressé au sabre par deux individus et un complice.

Son fils, Arvinsing, âgé de 40 ans a également été agressé lors de la fermeture de leur commerce. 

Une scène d'horreur selon un témoin. L'épouse de la victime, Bindumatee qui était sur le lieu du drame a assisté à la scène suite aux hurlements de son époux et de son fils attaqués au sabre et coups de poing américain.

Selon son témoignage elle a eu de la chance de ne pas être vue par les malfrats.

Les deux blessés avaient été transportés à l’hôpital Jeetoo, et le septuagénaire admis aux soins intensifs, mais il a succombé à ses blessures lundi soir.

Un suspect a été arrêté mais nie toutes les allégations à son encontre.

Ikraam Mungur, 25 ans, habitant de Vallée-des-Prêtres, a été arrêté par la brigade criminelle de Port-Louis, mardi. Les enquêteurs le soupçonnent d’être impliqué dans le meurtre de Shyam Krishna Ramgoolam. 

Il avait expliqué lors de l'interrogatoire que le jour du drame, il était dans la région de Port-Louis pour s’acheter de la drogue mais qu'il a fait l'objet d'attaque et de vols.

« Une fois sur place, des gens m’ont attaqué et m’ont volé mon argent et mon téléphone portable. Ils m’ont aussi blessé à la main »

Lors d’une perquisition au domicile d’Ikraam Mungur, des cagoules, correspondant aux images de caméras de surveillance, ont été retrouvés.

Le suspect a été soumis à un test ADN et les cagoules ont été envoyés à la Forensic Science Laboratory (FSL) pour des analyses. Les deux autres suspects sont activement recherchés par la police.

Les agressions et cambriolages sont monnaie courante dans cette localité. Suite au drame, les habitants malgré la peur témoignent d'une hausse de la criminalité et affirment ne plus se sentir en sécurité.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 18 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.