Menu



Faits Divers

Vallée-Pitot maintenue zone rouge : les habitants confinés depuis deux semaines expriment leur colère


Rédigé par E. Moris le Mardi 8 Juin 2021



La coupe est pleine. Un pays sous cloche depuis mars 2020, et l'apparition d'une deuxième vague en février dernier a fait le reste.

Certaines régions de l'île sont toujours quadrillées en zone rouge et le déconfinement tant attendu a été repoussé à fin juin malgré des conditions drastiques. Dans la soirée d'hier, la tension a monté d'un cran à Vallée-Pitot.

"Je blâme les autorités et pas les habitants" déclare Osman Mohamed

Faute de communication claire de la part des autorités et du ministère de la Santé concernant le maintien ou non de la zone rouge après deux semaines confinés, les habitants de cette région et de Plaine-Verte, faubourg avoisinant, sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère et exaspération. Les barrages métalliques ont été symboliquement enlevés.

Ce n'est que vers 21h40 qu'un communiqué a été émis pour informer que la zone rouge est prolongée à Vallée-Pitot, jusqu’à 20 heures lundi prochain, 14 juin.

Entre-temps, la force policière a été renforcée avec le déploiement de la Special Mobile Force, et des membres de la Special Supporting Unit au Champ-de-Mars, ramenant l’ordre aux alentours de 23 heures.

Les députés travaillistes Shakeel Mohamed, Osman Mahomed, Ehsan Juman, Farhad Aumeer, ainsi que le député mouvement militant mauricien Reza Uteem sont descendus sur le terrain pour tenter de calmer les esprits. Ils sont unanimes, les autorités auraient dû expliquer aux habitants la raison pour laquelle cette région est maintenue en zone rouge, alors qu’aucun cas positif à la Covid-19 n’y a été détecté depuis une semaine. 

Mardi 8 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.