Menu

Société

Valayden souhaite que les victimes puissent poursuivre leurs tortionnaires


Rédigé par E. Moris le Samedi 4 Juin 2022

Rama Valayden était aux Casernes centrales ce matin.



Il a été contacté hier par rapport à la clé USB qu’il avait remise à la direction des Casernes centrales en 2020. Il se peut, a-t-il déclaré à sa sortie des locaux du Central CID, qu’il soit convoqué demain (dimanche).

Il a réclamé que la loi soit amendée afin que les victimes de torture puissent intenter des poursuites contre leurs tortionnaires. Il a précisé que le commissaire de police a demandé l’institution d’une enquête spéciale menée par une équipe spéciale. Il a précisé que durant tout ce temps il a gardé le silence sur l’affaire.

Il a souligné que lors d’une réunion avec l’ancien de commissaire de police Servansingh, il lui a parlé de la clé USB. Il a précisé qu’il ne lui a pas remis la clé USB mais que ce dernier lui a demandé de la remettre à l’inspecteur Shiva Coothen. Ce qu’il a fait. Rama Valayden a dit que l’enquête avait démarré, puis s’était arrêtée. Ce qui l’avait mis hors de lui. Rama Valayden a précisé qu’il avait toujours prévenu que ces informations et ces preuves pouvaient causer du désordre dans le pays. Pour lui, il y a une minorité de policiers qui prennent la loi entre leurs mains et qui pensent qu’ils ont le soutien politique. Il a souligné que le problème ne touche pas une seule communauté. « Si nous rendons publiques les informations que nous recevons, il y aura une explosion dans le pays », a-t-il déclaré. Il a précisé que les Avengers et Linion Pep Morisien veulent simplement que ceux qui ne savent diriger le pays ne soient plus aux affaires. Il a fait une sortie contre ceux qui ont étouffé l’enquête.

Samedi 4 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.