Menu



Société

Vaccination contre la covid: Rezistans ek Alternativ dénonce les messages abusifs de l'Economic Development Board


Rédigé par E. Moris le Mercredi 24 Mars 2021



Sous cloche depuis la pandémie de la covid-19, l'île Maurice connait un nouveau confinement depuis l'apparition d'un cluster le 5 mars 2021. Des villes et des régions quadrillées, l'économie à l'arrêt, c'est tout un pays qui souffre des mesures drastiques imposées depuis mars 2020 par le gouvernement. 

Par manque d'anticipation, la campagne de vaccination a pris du retard, sous prétexte que l'île était "Covid-Safe". Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, psychiatre de profession, nominé à ce poste phare, n'a cessé d'accumuler les négligences et le manque de compétence en la matière pour gérer la crise. 

C'est ainsi que des milliers de Mauriciens, sous pression et dans un climat anxiogène, maintenu volontairement par un comité santé mis sur pied, où siège des conseillers du Premier ministre, 
se font vaccinés avec le Covaxin qui est en attente d'homologation par l'OMS.

Une population prise en otage avec le Covaxin

Pour inciter les Mauriciens à se faire vacciner, malgré un formulaire de consentement très controversé, les artistes et sportifs ont été invités à recevoir la première dose de Covaxin. L'épouse du Premier ministre, Kobita Jugnauth et l'ambassadrice de l'Inde à Maurice se sont elles aussi prêtées au jeu du service après-vente en se vaccinant devant les caméras.

Des voix dissonantes se font entendre. La vaccination pour les détenteurs de Work Access Permit est dénoncée par Rezistans Ek Alternativ

Des messages abusifs envoyés via l'application Whatsapp : "Ki ete sa bann msg whatsapp ki Economic Development Board (EDB) pe anvoy travayer zordi swar la? Depi kan EDB responsab lasante piblik dan pei? Kot EDB inn gayn nimero prive travayer ki ena WAP? Kisann la inn donn li sa? Komiser Lapolis? Business Mauritius? Kan zot pou konpran ki VAKSINASION li enn DRWA ek enn SWA sak sitwayen. Eski EDB enn lebra fasis leta ek kapitalis? Zot pe vreman koumans araz travayer sa pei-la!!! Aret arsel dimunn!"

Selon les militants, les détenteurs du WAP sont obligés de se rendre dans un centre pour être vaccinés :

"La manière dont cela se fait actuellement, avec l’utilisation du Work Access Permit, cela ressemble à une vaccination forcée. C’est la police et le patronat qui décident qui doit être vacciné. Dans une grande compagnie proche de l’État, ceux qui ont choisi de ne pas se faire vacciner ont demandé quelles pourraient en être les conséquences et on leur a répondu qu’ils seront informés lundi. Donc, il est possible qu’il y ait des sanctions".
 

Mercredi 24 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.