Menu


Politique

Urgence nationale : Pravind Jugnauth rejette la demande d'Arvin Boolell sur la reprise des travaux parlementaires


Rédigé par E. Moris le Lundi 21 Septembre 2020

Ces deux mois de vacances payés aux frais des contribuables sont considérés comme une insulte par les Mauriciens. Ils sont très nombreux à se retrouver au chômage ou ayant des difficultés à rembourser leurs emprunts. La colère de la rue enfle et le gouvernement se retrouve déconnecter des préoccupations du peuple.



A l'heure où le pays se retrouve sur la liste noire de l'Union Européenne, les frontières fermées en raison de la pandémie de la Covid-19 et une économie à genoux, le chef du gouvernement a fermé le parlement jusqu'au mois de novembre.

Ce lundi 21 septembre, le Premier ministre, Pravind Jugnauth avait signifié à la presse, ne pas comprendre l’empressement d’Arvin Boolell pour la reprise des travaux parlementaires, mais a tenu à répondre au leader de l’opposition.

La prochaine séance parlementaire est prévue pour le mardi 3 novembre, sachant que les vacances de fin d’année se feront dans la foulée comme une lettre à la poste. Rappelons qu'entre le 24 janvier et le 28 août, uniquement 31 séances parlementaires ont eu lieu avec neuf questions parlementaires et 21 Parliamentary Questions (PQs). A lundi, 195 questions sont restées sans réponse. 

Badhain évoque un terrain transféré aux nomx de deux filles de pravind Jugnauth

Le leader de l'opposition avait évoqué une « urgence nationale » pour justifier sa demande. Le Premier ministre a souligné que l'Assemblée nationale ne peut être rappelée que conformément aux provisions du Standing Order 10 (11) des Standing Orders and Rules of the National Assembly 1995, qui stipulent que c’est au Speaker de statuer sur une représentation faite par le gouvernement, pour rappeler l’Assemblée nationale avant la date d'ajournement.

En concluant que ce gouvernement possède le leadership, le courage et la détermination nécessaires pour relever tous les défis de notre temps et assurer la sécurité et la prospérité de la nation.

Concernant les allégations autour de l’achat d’un terrain à Vacoas, ’acheté au cours d’un deal entre deux personnes en Grande-Bretagne et transféré, bien des années plus tard, aux noms de deux des filles du Premier ministre. Pravind Jugnauth déclare « Je salue l'enquête initiée par l'Icac sur la question ».

Combat contre le trafic de drogue.

Au sujet des naufrages du MV Wakashio et du Sir Gaëtan, Pravind Jugnauth rappelle que des Courts of Investigation ont été instituées pour faire la lumière sur ces deux naufrages. La loi, dit-il, fait provision de sorte pour que ces instances aient les mêmes prérogatives qu'une commission d'enquête.



 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.